AccueilMusique

The Weeknd en détresse amoureuse dans le clip officiel de "Call Out My Name"

Publié le

par Jérémie Léger

The Weeknd offre un clip envoûtant, sobre et élégant pour illustrer le somptueux "Call Out My Name", extrait de son dernier EP, My Dear Melancholy.

Après deux lyrics en vidéos, The Weeknd nous offrait en début de semaine, I Was Never There, un court-métrage type "docu-poème" qui nous plongeait dans l’intimité des sessions d’enregistrement de My Dear Melancholy. Désormais, il donne enfin une véritable identité visuelle à son dernier EP, avec un clip pour le morceau d’ouverture, "Call Out My Name".

Torturé par sa rupture avec Selena Gomez, le chanteur de Toronto offre avec ce titre, une complainte d’amoureux solitaire. Et quel meilleur moyen pour illustrer sa solitude que de marcher seul, perdu, sur une route déserte et humide dans la pénombre de la nuit ?

"Nous nous sommes trouvés. Tu étais brisée et je t’ai aidée. Tu m’as réconforté, mais tomber amoureux de toi a été une erreur. Je t’ai dit, bébé, que je ne ressentais rien, mais je t’ai menti."

Histoire même de rajouter de l’intensité à la noirceur de ses émotions, Abel a carrément des nuées de chauves-souris qui lui sortent par la bouche losrqu’il chante son refrain. Après quoi, il se retrouve au centre d’une salle de projection vide, qui le transporte successivement dans de sublimes décors de cinéma.

Toujours seul donc, il apparaît d’abord dans une forêt lugubre embrasée et remplie d’animaux, puis sur une berge accompagné d’une sirène à l’étrange visage. Ce mystérieux personnage glaçant revient d’ailleurs pointer le bout de son nez en toute fin de clip, comme pour symboliser le fait que ses démons émotionnels ne cesseront jamais de le hanter.

La bonne nouvelle dans l’histoire, c’est que The Weeknd n’est jamais aussi bon en musique que lorsqu’il souffre. Comme quoi, le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres.

À voir aussi sur konbini :