Produit par Kanye West, le nouvel album de Teyana Taylor convoque le r’n’b d’hier et d’aujourd’hui

Clôturant la "Yeezy Season", ce disque, baptisé K.T.S.E., permet à la chanteuse de 27 ans de s’imposer comme l’une des actrices fortes de la scène r’n’b américaine, actuellement en pleine renaissance.

La pochette de l’album K.T.S.E. de Teyana Taylor. (© Def Jam Recordings)

La collaboration entre Teyana Taylor et Kanye West n’est pas récente. Déjà, en 2010, la chanteuse, danseuse et actrice américaine, révélée pour avoir pensé la chorégraphie du clip "Ring The Alarm" de Beyoncé à seulement 16 ans, ouvrait l’album My Beautiful Dark Twisted Fantasy en chantant les premières notes du titre "Dark Fantasy". Signée sur le label Good Music en 2012, elle participe quelques mois plus tard à la compilation Cruel Summer, aux côtés de grands noms de l’industrie hip-hop comme Pusha T, Jay Z ou John Legend.

Publicité

La dernière union entre Teyana Taylor et Kanye West avait fait l’unanimité : en 2016, la native de Harlem est élue pour incarner le clip de "FADE", morceau phare de l’album The Life of Pablo. Une vidéo reminiscence du film Flashdance, grâce à laquelle cette artiste de 27 ans s’est instantanément imposée comme l’une des performeuses les plus fascinantes du moment. "Le mot que j’utiliserais pour décrire Teyana Taylor sur ce travail est 'superwoman'", avait d’ailleurs confié Jae Blaze, à l’origine de la chorégraphie de ce clip.

Billy Stewart et The Stylistics côtoient Mykki Blanco et Ty Dolla Sign

Deux ans après la sortie remarquée de "FADE", qui cumule un peu plus de 100 millions de vues sur YouTube, Teyana Taylor revient aujourd’hui avec son second album : K.T.S.E. (pour "Keep That Same Energy"). Dévoilé lors d’une session d’écoute privée le 21 juin dernier à Los Angeles, ce projet de 8 titres, sur lequel on retrouve également Mykki Blanco et Ty Dolla Sign, succède à son premier long format VII (2014), et clôture l’impressionnante série de disques produits par Kanye West en ce début d’année 2018 (Daytona, Ye, Kids See Ghosts et Nasir).

Romantique à souhait, puisque s’adressant principalement à son mari basketteur Iman Shumpert, K.T.S.E. confirme les qualités de chanteuse et d’autrice de Teyana Taylor, parfois remises en question par ses détracteurs, et s’inscrit dans la liste des projets contribuant à renouveler la scène r’n’b, actuellement portée par une jeune génération d’artistes dont la culture a été façonnée par l’âge d’or de cette scène dans les années 1990 et 2000. Bercée par des artistes comme Lauryn Hill ou Janet Jackson, Teyana Taylor délivre ici une véritable déclaration d’amour au r’n’b, qu’elle parvient à moderniser tout en en respectant l’héritage.

Publicité

Avec "Issues/Hold On", la troisième piste de K.T.S.E., elle conjugue passé et présent grâce à une production à la fois marquée par un sample du titre "I Do Love You" de Billy Stewart (1965) et des éléments sonores davantage futuristes. Il en va de même sur "Rose in Harlem", dont l’introduction évoque le groupe de r’n’b The Stylistics, révélé dans les années 1970, avant de nous entraîner dans une atmosphère davantage actuelle via l’introduction d’une technique de chant flirtant avec le rap. Un mélange des genres réussi, grâce auquel Teyana Taylor se place un peu plus sur la carte du r’n’b contemporain.

À lire -> Avec Everything is Love, Jay Z et Beyoncé écrivent le chapitre final de leur trilogie amoureuse

Publicité

Par Naomi Clément, publié le 25/06/2018

Copié

Pour vous :