Ténéré convie Sabrina Bellaouel à s’évader sur son nouveau titre, "Gone Away"

Un morceau planant qui raconte la fragilité de la vie, dévoilé en avant-première par le producteur français sur Konbini.

Sabrina Bellaouel et Ténéré. (© James Down)

Ils ne se connaissent que depuis quelques mois, pourtant, leur union sonne comme une évidence. Il y a d’un côté le producteur Ténéré, ancienne moitié du duo Vendredi, dont la musique atmosphérique, inspirée par le son si singulier de James Blake et cristallisée sur le projet Lux in Tenebris à l’automne 2017, résonne comme une ode à l’évasion. De l’autre, Sabrina Bellaouel, figure de proue du R’n’B contemporain, qui nous avait ensorcelés grâce au monde éthéré et introspectif qu’elle avait bâti sur son EP Illusion, paru fin 2017.

Publicité

Ensemble, les deux Français ont donné vie à "Gone Away", une ballade mariant avec harmonie la sensualité de la soul et la fraîcheur de la musique électronique, qui raconte avec une poésie touchante la fragilité de la vie et le caractère éphémère de notre condition. "Strenght, Pride, Power […] It’s all gone away like a child that blows on the last candle (La force, la fierté, la puissance […] Tout cela s’est éteint, comme un enfant soufflant sur la dernière bougie)", y susurre Sabrina Bellaouel.

"La voix de Sabrina Bellaouel m’est venue comme une évidence"

Publicité

Ce choix de thématique, celui de la fugacité de notre quotidien, est loin d’être anodin. Et pour cause : "Gone Away" a été conçu sur un lit d’hôpital, celui où le producteur de 29 ans a été contraint de passer une dizaine de jours début 2018. C’est dans ces conditions de vulnérabilité, enfermé entre quatre murs, que le thème de la défaillance du corps commence à agiter la matière cérébrale de Ténéré qui, sevré de ses machines électroniques, se surprend à écrire une mélodie accompagnée de quelques paroles.

Ces paroles, Pierre-Élie Robert (de son vrai nom) les imagine prononcées par le timbre mystérieux, quasi mystique de Sabrina Bellaouel. "Comme un exutoire, ce gospel revisité devait incarner une dimension spirituelle, et la voix de Sabrina Bellaouel m’est venue comme une évidence tant sa musique me portait en ce moment difficile", confie ce fils de musiciens classiques, qui a grandi dans un presbytère avant d’étudier la musique au conservatoire.

Une fois sorti de sa convalescence, il prend contact avec la chanteuse : la connexion artistique et humaine est immédiate, et ils décident de terminer le titre à quatre mains. En résulte un hymne délicat, qui célèbre la beauté fragile de notre existence et dessine les contours d’une carrière en solo prometteuse pour Ténéré.

Publicité

À lire -> Produit par Kanye West, le nouvel album de Teyana Taylor convoque le R’n’B d’hier et d’aujourd’hui

Par Naomi Clément, publié le 27/06/2018

Copié

Pour vous :