AccueilMusique

En écoute : SZA sort son premier album, avec un feat. ensorcelant de Kendrick Lamar

Publié le

par Sophie Laroche

©facebook SZA

Ctrl, son premier album studio, devait sortir il y a un an.

(© SZA, via Facebook)

Aujourd’hui, SZA, jeune artiste de R’n’B new-yorkaise, fait parler d’elle pour son titre "Doves in the Wind", dévoilé sur SounCloud le 8 juin. Il ne s’agit pas de n’importe quel morceau puisque la chanteuse se paye ici un featuring avec le vénéré Kendrick Lamar (avec qui elle avait déjà collaboré en 2014, sur le morceau "Babylon"). Produit par Cam O’bi, qui travaille notamment avec Chance the Rapper, le titre est un échange de points de vue concernant un sujet fondamental : le sexe, et plus spécifiquement celui de la femme ("Real niggas do not deserve pussy", chante-t-elle pour introduire le morceau). Si le flow de Kendrick, détaché et nonchalant, fait mouche, il n’éclipse pas pour autant le talent de la chanteuse, qui nous emporte dans un R’n’B à la fois doux et pétillant dont elle a le secret.

Mais qui est SZA ? Crinière épaisse pour le côté indomptable et taches de rousseur sur le visage pour l’aspect candide, SZA, de son vrai nom Solána Rowe, est une jeune chanteuse new-yorkaise de 26 ans qui a déjà pas mal roulé sa bosse dans le milieu musical. En 2012, après avoir quitté l’université, elle sort son premier EP See.SZA.Run, rapidement suivi par un second : S. Elle est par la suite repérée par le label indépendant Top Dawg Entertainment – celui de Kendrick Lamar et SchoolBoy-Q – qui la signe et duquel elle devient la "First Lady" (un statut donné à celles qui sont les seules femmes sur leur label). Son troisième EP, Z, sort alors en 2014, et contient notamment une collaboration avec Chance the Rapper ("Child’s Play"). Un début de carrière qui semble démarrer sur les chapeaux de roues.

Oui, mais non. Alors que la chanteuse devait balancer durant l’été 2016 un premier album solo, nommé "A", celui-ci n’est jamais sorti. Il fut relégué pour plus tard, au profit des sorties des mecs du label – notamment celles de Schoolboy Q, d’Ab-Soul et d’Isaiah Rashad. Cette affaire l’a menée à pousser une gueulante sur Twitter : "Finalement, j’arrête, @Iamstillpunch peut sortir mon album si jamais il en a envie." Pris à partie, le patron de Top Dawg Entertainment avait répondu à ce tweet désespéré par un "lol" des plus arrogants. Un cas de figure récurrent pour les first ladies du hip-hop – qui passent souvent après les hommes – et que Noisey évoque dans un article sur le sujet.

Ctrl apparaît donc comme le A que l’on attendait tant. On pourrait presque y voir un projet de famille, puisqu’on y retrouve ses camarades Kendrick Lamar et Isaiah Rashad, mais aussi Travis Scott. "Ctrl" est finalement un titre qui parle de lui-même tant l’opus fait preuve de modernité et de maîtrise – notamment grâce à son côté cloud’n’b, déjà travaillé dans ses précédents projets. En effet, SZA mise encore une fois sur des beats lents et aériens, qui mettent en valeur sa voix soul et imposent la cadence à ses partenaires masculins sur les morceaux. Comme une revanche…

À voir aussi sur konbini :