AccueilMusique

Surprise : Taylor Swift sort (déjà) un nouvel album, Evermore

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Capture d’écran Youtube

Son neuvième album Evermore est sorti cette nuit, accompagné du clip de la chanson "Willow".

Si vous êtes dans un mood à procrastiner tout le week-end sous la couette en regardant la pluie tomber par la fenêtre, faites-le avec Evermore, le nouvel album de Taylor Swift. Sorti aujourd’hui, le neuvième opus de la chanteuse, empli de douceur et de poésie, apporte un certain réconfort après la rude année qui vient de s’écouler. Il offre aussi à la chanteuse sa revanche après la vente de ses six premiers albums, sans son accord, il y a quelques semaines.

Avec quinze titres et des collaborations prometteuses, Evermore sort seulement cinq mois après Folklore, le magnifique dernier album de l’artiste. Et ce n’est pas pour rien : "Evermore est la petite sœur de Folklore", a-t-elle annoncé sur les réseaux sociaux hier soir.

"Nous ne pouvions pas nous arrêter d’écrire des chansons. Pour le dire plus poétiquement, nous avions l’impression d’être à la lisière du bois de la folk, et nous avions le choix : faire demi-tour ou nous enfoncer un peu plus dans la forêt de cette musique. On a choisi d’avancer", a-t-elle ajouté.

Une suite qui s’enchaîne à merveille et qui nous emmène encore un peu plus loin dans l’univers folklorique de Taylor Swift. Parce qu’il y a bel et bien des similitudes entre les deux projets. D’abord, ce nouvel album est produit par la même équipe, composée d’Aaron Dessner, Jack Antonoff, Justin Vernon et William Bowery. Ensuite, Taylor partage à nouveau un morceau avec Bon Iver, déjà présent dans Folklore.

Enfin, avec Evermore, l’artiste continue à raconter la vie des autres et à signer des textes poignants. Dans "No Body, No Crime", un homme est soupçonné d’avoir tué sa femme, tandis que le titre "Champagne Problems" détaille une demande en mariage qui tourne mal. Dans "Ivy", une femme mariée tombe amoureuse d'un autre et entame une liaison ; "Dorothea" raconte l’histoire d’un garçon amoureux dont la petite amie est partie tenter sa chance à Hollywood ; "Marjorie" rend hommage à sa grand-mère. "Evermore" comme "Happiness" traitent quant à eux de la dépression et de la santé mentale. On est donc loin des "Shake It Off", "Look What You Made Me Do" et autres "We Are Never Getting Back Together", un poil plus égocentriques.

Mais pour autant, Evermore n’est pas une réplique de sa grande sœur. La chanteuse américaine s’offre de nouvelles collaborations, notamment avec les membres de The National, dont fait partie Aaron Dessner, sur le titre "Coney Island". On retrouve aussi les trois sœurs de Haim, également amies de la chanteuse, sur le morceau "No Body, No Crime".

Dans son lot de nouveautés, Taylor Swift apporte à Evermore encore plus de nuances et de liberté dans les mélodies. Avec "Closure" par exemple, l’artiste prend une direction inconnue, avec des sons étranges, parfois presque robotiques. Mais ça fonctionne. Il y a aussi "Cowboy Like Me", titre aux sonorités blues et roots sublimé par la voix de Marcus Mumford, du groupe Mumford & Sons, en arrière-plan. Le morceau "No Body, No Crime", rythmé par des passages d’harmonica, est un des plus country de l’album. La ballade "Dorothea" nous offre une mélodie dansante et calme. Et on se laisse volontiers émouvoir par le piano dans "Champagne Problems".

On retrouve aussi dans cet album des influences très pop, avec "Tolerate It" ou "Gold Rush". Et si l'envie de danser nous prend, le morceau "Long Short Story" fera très bien l’affaire. Quant à "Willow", dont le clip est également sorti aujourd’hui, il commence au son de la guitare et reste acoustique. Le charme opère, comme pour "'Tis The Damn Season" et "Ivy", très apaisants. L’album se termine sur la chanson titre, "Evermore", une ballade au piano qui vous fera à coup sûr esquisser un sourire.

Finalement, l’album défile sans même qu’on s’en rende compte. Le tout dans un style très indie-folk dans lequel, il faut le dire, la chanteuse excelle. L’effet "cocooning" est enclenché avec Evermore, qui laisse présager de beaux moments d’évasion et de sérénité. En tout cas, nous, on a très envie de s’enrouler dans un plaid avec une tasse de chocolat chaud, bercés par la tendre voix de Taylor Swift.

À voir aussi sur konbini :