AccueilMusique

En écoute : le grand retour de Fleet Foxes avec l'aérien "Third of May/Odaigahara"

Publié le

par Chayma Mehenna

Fleet Foxes, de retour après six ans d'absence, nous propose un sublime single de 9 minutes : "Third of May/Odaigahara". 

Difficile de passer à côté de la douceur du nouveau single des Fleet Foxes, sorti le 7 mars. En près de 6 ans d’absence, le groupe originaire de Seattle avait abandonné ses fans plus de temps qu’il ne fallait. À la suite d'une tournée, le guitariste Robin Pecknold expliquait en 2014 dans un post Facebook qu'il n'avait jamais eu la possibilité de terminer ses études. Il avait alors été accepté à l'université de Columbia et avait déménagé à New York pour l'occasion. Le dernier album, Helplessness Blues, datait alors de 2011.

Pour briser le long silence qui s'en est suivi, la bande a choisi le morceau "Third Of May/Odaigahara", issu de son prochain album Crack-Up, prévu pour juin prochain. Ce morceau ondulant et progressif se ponctue de silences, d’instants lents et d’accélérations. Il se laisse écouter comme l’eau coule et l’air caresse la peau.

Le mystère autour des paroles (lyriques et abstraites, comme à l’habitude du groupe) a été en partie levé par des révélations faites par Pitchfork le 8 mars. Dans une interview conduite par le magazine chicagoan, Robin Pecknod, cerveau du groupe, expliquait cette ballade légère comme étant destinée à Skyler Skjelset, son grand ami et guitariste avec qui il a monté les Fleet Foxes.

Et parce qu’interpréter la poésie d’un texte relève d’un défi souvent périlleux, le compositeur a lui même annoté quelques-uns des passages sur Genius. Il y révèle notamment deux inspirations : Bob Dylan et Leonard Cohen. Pour vous aider à spéculer, allez donc lire ces précieuses indications.

À voir aussi sur konbini :