AccueilMusique

La statue de David Bowie a été vandalisée 48 heures après sa mise en place

Publié le

par Jérémie Léger

©CoS

À Aylesbury, là où David Bowie et son son alter ego Ziggy Stardust ont débuté, le défunt chanteur britannique ne fait pas l’unanimité.

Le 10 janvier 2016, les fans de David Bowie pleuraient leur idole, décédée des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans. En sa mémoire, une statue à son effigie a été inaugurée dans la ville britannique d’Aylesbury le dimanche 25 mars. Un lieu qui n’a pas été choisi au hasard puisque c’est ici que le chanteur a officié pour la première fois sur scène en tant que Ziggy Stardust.

Sans doute est-ce la raison pour laquelle celui-ci a été gravé dans le bronze sous les traits de son alter ego. Baptisée Earthly Messenger ("messager terrestre"), l’œuvre d’art représente le chanteur entouré de ses différentes identités musicales. Cette œuvre vient s’ajouter aux nombreux autres hommages à son égard puisque l’artiste a déjà une constellation à son nom et des timbres à son effigie.

Seulement voilà, cette nouvelle sculpture n’a pas été bien accueillie par tout le monde puisqu’elle a été saccagée seulement 48 heures après son inauguration. Comme le rapporte la BBC, les vandales auraient agi dans la nuit de lundi à mardi. Des fauteurs de troubles visiblement activistes puisqu’ont été tagués sur le sol devant la statue les termes "nourrissez d’abord les SDF".

Une action étonnante, car même si la représentation d’Aladdin Sane a été recouverte de peinture, les responsables ont tout de même pris la peine de saluer sa mémoire en gravant sur le mur derrière la statue "RIP DB" (pour "repose en paix David Bowie"). C’est à se demander si cet hommage est un pied de nez cynique au chanteur ou si les vandales portaient réellement le chanteur dans leur cœur malgré leurs convictions.

L’œuvre sera restaurée

Cette œuvre était la première statue à l’image de David Bowie dans le monde et avait été financée via une campagne de crowdfunding sur Kickstarter à hauteur 115 119 livres (131 000 euros). Une véritable prouesse architecturale qui, en plus, se payait le luxe de diffuser dans les rues d’Aylesbury une chanson de la star toutes les heures selon Billboard.

Par ailleurs, David Stopps, qui a supervisé la mise en place de la statue, a réagi au micro de la BBC. S’il est ferme sur le fait que cet acte ne restera pas impuni, il se veut rassurant en affirmant que la municipalité va remettre à neuf le travail de l’artiste :

"Nous pouvons retirer la peinture, nous travaillerons là-dessus aujourd’hui. C’est une œuvre d’art publique et nous allons continuer à la surveiller quotidiennement. Une webcam la filme 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, alors qui que soit le coupable, on l’a sur la caméra."

De son côté, le député-maire Mark Willis a précisé à Metro que "cette statue a été financée par 0 livre d’argent public". En attendant, l’intéressé doit se retourner dans sa tombe.

À voir aussi sur konbini :