Sur Spotify, vos potes pourront bientôt voir ce que vous écoutez

Tes playlists Céline Dion ne seront plus si secrètes.

Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui écoutaient Pascal Obispo secrètement dans leur chambre : bientôt, tous nos amis pourront connaître en direct et facilement nos "guilty pleasures" musicaux.

Aujourd’hui, à part si vous vous connectez sur un ordinateur avec un compte lié à Facebook, il vous est impossible de savoir ce que vos amis écoutent. Chacun "digg" de son côté et partage par la suite, à l’envi, ses découvertes et coups de cœur par messages ou sur les réseaux sociaux. Par exemple, on peut noter le nombre important de stories Instagram où un utilisateur partage un morceau avec ses followers. 

Publicité

Avec cette nouvelle fonctionnalité nommée "Tastebuds", la plateforme de streaming suédoise s’affranchirait donc de Facebook, Instagram, TikTok et Snapchat. Le géant de la distribution musicale envisagerait de venir grignoter leurs plates-bandes. 

Une innovation incertaine économiquement

Mais les conséquences d’une telle fonctionnalité pourraient nuire à Spotify lui-même. En effet, bien qu’elle semble combler la demande des auditeurs, Tastebuds pourrait en revanche fragiliser les contrats que l’entreprise passe avec ses autres clients, les artistes. 

Aujourd'hui, le géant suédois (qui représenterait à lui seul la moitié du marché du streaming payant), grâce à son algorithme, promet aux artistes d'être proposés aux utilisateurs qui écouteraient des artistes similaires. Comme le rappelle le site spécialisé Presse Citron

Publicité

"Spotify, comme les autres plateformes, prône une maîtrise des propositions d’écoute à ses abonnés, pour assurer aux artistes une garantie forte d’écoute de leur nouvel album".

En facilitant les échanges entre les utilisateurs, le géant vert de la musique affaiblira consciemment les découvertes par algorithme et donc les rentrées monétaires que sont prêtes à lui verser les labels pour que leurs artistes soient bien référencés. 

Cependant, ce risque économique pourrait être compensé par l’avance que cela donnerait à Spotify sur ses principaux concurrents (Apple Music, Deezer, Napster, …) lesquels ont du mal aussi à faire jouer le caractère social de leur plateforme respective. 

Publicité

Quelles conséquences sur la consommation musicale ? 

On sait aujourd’hui que la musique est un vecteur important de sociabilité. On s’identifie facilement aux personnes qui écoutent les même genres de sons que nous. Pourrait-on craindre alors que certains, poussés par une envie pressante d’appartenance à un groupe social, se censurent et orientent leurs goûts musicaux dès lors qu’ils seront visibles par leurs pairs. 

Aussi, à l’heure de l’importance grandissante des influenceurs et de la normalisation des tendances, Tastebuds ne risquerait-il pas de nuire à l’éclectisme du marché actuel où chacun trouve son petit bonheur tranquillement dans son coin ?

Par raphaelmuckensturm, publié le 23/12/2019

Pour vous :