AccueilMusique

Pourquoi SoundCloud est dans de mauvais draps

Publié le

par Sophie Laroche

La plateforme se sépare de 40 % de ses employés, et les bureaux de San Francisco et de Londres vont devoir fermer leurs portes.

Sur le site de SoundCloud, Alex Ljung, le cofondateur et PDG de la plateforme, s’est exprimé sur la phase délicate que traverse son entreprise. En effet, bien que la compagnie ait "doublé ses revenus ces douze derniers mois", les dirigeants sont obligés de réduire les coûts afin d’assurer "leur avancée sur le long terme et leur succès indépendant".

Il s’agirait, pour la suite, de continuer d’augmenter le nombre de publicités ainsi que les revenus liés aux abonnements actuels, tout en développant les avantages proposés aux artistes et créateurs afin de contrôler, de manière indépendante, le futur de la compagnie. Pour cela, SoundCloud va se séparer de 173 de ses employés, soit 40 % de ses effectifs. Les bureaux de Londres et San Francisco vont donc fermer.

SoundCloud, au cœur des convoitises

L’indépendance est une valeur primordiale pour la société fondée en Suède. D’autant plus que beaucoup de compagnies convoitent la plateforme aux 175 millions d’utilisateurs. D’après le magazine The Fader, la plateforme de streaming Spotify était en discussions pour l’acquérir.

Cependant, un an après son lancement, le service payant SoundCloud GO a du mal à trouver des adhérents quand Spotify a atteint les 40 millions d’abonnés à son offre payante, dépassant ainsi tous les services de streaming. Un deal avec Spotify pourrait donc aider la firme basée à Berlin à respirer financièrement et Spotify à élargir son catalogue de contenus, en permettant aux artistes émergents présents sur SoundCloud de se frayer un nouveau chemin. Malgré ces belles perspectives, les discussions entre les deux compagnies n’ont pour l’instant pas abouti.

Mais Spotify n’est pas la seule compagnie intéressée par SoundCloud. En juin 2016, Twitter avait ainsi investi 70 millions de dollars dans la compagnie, permettant à la plateforme de distribution audio d’atteindre une valeur de 700 millions de dollars sur le marché. Le PDG de Twitter, Jack Dorsey avait expliqué sa démarche :

"SoundCloud est un grand partenaire depuis de nombreuses années et leur idée de soutien à la communauté se rapproche de la nôtre de nombreuses façons."

Récemment, le New York Post a souligné que des entreprises telles qu’Apple, Google, et Deezer étaient intéressées par le rachat de SoundCloud. Cependant, aucune d’entre elles n’a officiellement confirmé l’information.

À voir aussi sur konbini :