Soolking / Facebook

Soolking se présente avec Fruit du démon, son tout premier album solo

Un début convaincant pour le rappeur originaire d’Alger.

Soolking / Facebook

C’est le jour J pour Soolking. Ce vendredi 2 novembre, le jeune rappeur algérien installé en France depuis 2014 accomplit la première étape de la belle carrière qui lui semble destinée. En sortant son tout premier album intitulé Fruit du démon, Soolking nous tend une carte de visite convaincante, dans laquelle on décèle les différentes influences qui l’ont amené jusqu’ici.

Publicité

Des influences principalement raï pour l’aspect chanté, rap pour le storytelling, qui se ressentent dans l’ensemble de l’album, mais surtout quand on met en exergue les deux uniques collaborations présentes dans Fruit du démon. Tantôt prince du raï avec le grand Cheb Khaled dans "Mirage", Soolking s’adapte à un univers bien plus sombre – bien que très chanté — dans "Cosa Nostra" avec Sofiane et Lacrim.

Long de 14 titres, Fruit du démon est aussi l’occasion pour Soolking de s’essayer à certaines ambiances musicales. "HLM" en est la preuve parfaite quand on entend dès les premières secondes du morceau la rythmique bien connue de la funk carioca. Hormis les univers raï et rap, Soolking confirme qu’il est avant tout amoureux de la musique, et qu’il ne se refuse rien. Un bonheur pour ceux qui avaient été conquis à l’écoute de ses premiers singles.

S’il est d’ores et déjà très célèbre en Algérie et au Maghreb, Soolking s’assure avec cet album une place de chanteur/rappeur qu’ils sont peu à occuper dans le game français.

Publicité

Par Henri Margueritte, publié le 02/11/2018

Pour vous :