Par Naomi Clément

La nouvelle coqueluche de la scène chicagoane a encore frappé.

Il est de retour. Un peu plus d’un an après la sortie de son premier album blkswn, Smino dévoile aujourd’hui son second long format : NOIR. Annoncé par les singles "KLINK" et "L.M.F", ce disque se compose de 18 morceaux sur lesquels on retrouve quelques-uns de ses comparses chicagoans, dont Ravyn Lenae, Jay2 et Bari, avec qui il a cofondé le collectif Zero Fatigue.

Avec NOIR, le rappeur de Saint-Louis propose un monde aux univers tantôt enjoués, tantôt envoûtants, mais toujours ultra-singuliers, via lequel il retrace les joies et les difficultés de sa vie. "Noir est un disque qui parle du présent, de la vie d’aujourd’hui, décryptait-il pour Billboard. C’est une expérience complexe, et parfois éprouvante."

Avec NOIR, surtout, Smino continue de préciser l’identité de sa musique éclectique et novatrice, qui se place à la croisée des genres hip-hop et néo-soul, et s’aventure même ici parfois vers le reggae ("Tequila Mockingbird").

Un mélange aussi savoureux que prometteur, qui a déjà été salué par quelques-uns des noms les plus influents de la scène hip-hop et R’n’B américaine. Parmi eux, T-Pain, qui n’a pas hésité à participer au remix de son titre "Anita" en 2017, ou encore SZA, qui lui a demandé de l’accompagner sur sa tournée "Ctrl".