© Mercury Prize/ Instagram

Skepta fait triompher la grime en raflant le Mercury Prize 2016

Skepta a gagné le Mercury Prize 2016, passant devant les favoris comme David Bowie, nommé à titre posthume, ou les poids lourds comme Radiohead et Anohni.

© Mercury Prize/ Instagram

© Mercury Prize/ Instagram

Bien que Blackstar, le dernier David Bowie ait été salué comme un succès posthume, Skepta a remporté la timbale avec son album autoproduit Konnichiwa. Le rappeur est devenu le second artiste de Grime à gagner un prix Mercury après Dizzee Rascal et Boy in da Corner en 2003.

Publicité

Skepta a dédié sa victoire à ses parents, qu'il a fait monter sur scène avec lui, ainsi qu'à des membres de son collectif/label, Boy Better Know. Il a déclaré:

"Cela faisait longtemps que j'essayais de faire cette musique, que je travaillais dessus. Puis il y a eu un moment où je me suis dit, genre 'wow, on va faire ça pour nous-mêmes, pour notre famille'. On a traversé le monde, sans label, sans rien. On a fait ça pour nous, mais cette preuve d'amour nous va droit au cœur."

A photo posted by SKEPTA (@skeptagram) on

Publicité

 

Publicité

Skepta a également fait une dédicace à Kano, un autre fer de lance de la grime, qui faisait également partie des nommés pour son album Made In The Manor : "Kane, pour la vie, bro, on l'a fait", lui a-t-il lancé. Il a ensuite remercié ses parents : "Merci maman et papa, et tous les parents de mes amis, car ils ont fait de nous ce que nous sommes, ils nous ont donné cette voix dans nos têtes qui nous dit de rester sur le droit chemin, qui nous protège."

La victoire de Skepta représente plus qu'une simple récompense. Elle marque un grand moment pour la communauté de la grime . Cette année, non seulement deux artistes de grime ont été nommés, mais cette victoire d'un album de rap londonien lance un signe fort : cela signifie que la grime obtient enfin la reconnaissance qu'elle mérite, plus d'une décennie après sa naissance.

Publicité

Après avoir reçu son prix, Skepta s'est exprimé devant la presse : "Ce n'est pas une révolution pour la grime, c'est une révolution pour la liberté", a-t-il déclaré, prouvant que faire les choses soi-même peut être payant. Je voulais voir ce qu'il pouvait arriver quand on se débrouille par soi-même. [Gagner ce prix], c'est ça qui est arrivé." Il a ajouté :

"Je veux servir d'exemple pour d'autre genres, pas seulement pour la grime. Je veux que les gens pensent 'pourquoi est ce que je bosse avec ce label, qu'est-ce qu'ils font pour moi ? Je vais me barrer grâce à Skepta.'"

Le MC va dépenser les quelque 30 000 euros qui accompagnent son prix dans "quelque chose de bien" et a mentionné le studio qu'il construit dans le nord de Londres pour aider les jeunes artistes :

"Je veux que ces jeunes sachent que quand des vieux leur disent 'bla bla bla...', eh bien, je veux qu'ils répondent : 'Non, j'ai besoin d'être libre. Skepta m'a montré.'"

Skepta sera en concert à l'Alexandra Palace, à Londres, vendredi 2 décembre 2016. Vous trouverez plus de détails ici.

Par Olivia Cassano, publié le 16/09/2016

Copié

Pour vous :