(© Page Facebook du Showcase Paris)

Le Showcase sera remplacé par un nouveau club en 2018

Le groupe Noctis, qui s’occupe déjà du Yoyo, du Zig Zag et de la Clairière, reprendra le flambeau avec l’aide de l’agence événementielle Miala.

(© Page Facebook du Showcase Paris)

À peine enterré qu’on lui a déjà trouvé un remplaçant. Le célèbre club parisien Showcase a fermé définitivement ses portes il y a peu mais un autre établissement prendra la relève d’ici 2018, comme nous l’apprennent nos confrères de Trax.

Publicité

C’est le groupe Noctis, qui gère déjà le Yoyo, le Zig Zag et de la Clairière, qui a remporté l’appel d’offres pour reprendre les locaux situés sous le pont Alexandre-III malgré la concurrence de Manifesto Holding (propriétaire des Nuits fauves et du Silencio) et Live Nation. Pour le projet, Noctis travaille main dans la main avec l’agence événementielle Miala (qui bosse entre autres sur le Faust, le club situé de l’autre côté du pont, et s’occupe du booking de nombreux artistes, de Jacques à 2 Many DJs).

Ce lieu ne sera pas qu’une boîte de nuit, puisque des activités diurnes seront également proposées. Sur le site de la mairie de Paris présentant les lauréats de l’appel à projets "Réinventer la Seine", le concept est expliqué ainsi :

"Le projet conçoit un lieu proposant une mixité d’activités et une exploitation quasi continue de la salle s’appuyant sur six piliers : la musique, la danse, le théâtre, la sculpture lumineuse, l’exemplarité environnementale et l’action citoyenne."

Publicité

Un projet ambitieux

Des travaux vont être réalisés, probablement à partir de cet hiver, indique Trax, notamment pour rendre l’endroit moins bruyant, mais aussi pour ajouter un nouveau plafond concocté par l’agence 1024 Architecture (connue pour le célèbre Square Cube d’Étienne de Crécy), en forme de vague et constitué de 3 kilomètres de LED. Rien que ça.

Concernant la direction artistique des soirées du week-end, on ne sait pas encore grand-chose, même si Trax évoque des concerts de "grands artistes internationaux" avec une scénographie immersive. Si le projet s’appelle Le Cabaret électro, le club n’a pas encore de nom. En raison des travaux, on ne devrait pas voir ce nouveau lieu de la nuit parisienne ouvrir ses portes avant mi ou fin 2018.

Par Arthur Cios, publié le 02/08/2017

Pour vous :