AccueilMusique

Lexique : savez-vous parler le JuL ?

Publié le

par Enzo Galipon

JuL, c'est L'OVNI du rap jeu, et le nom de son nouvel album sorti ce vendredi 2 décembre est là pour le rappeler. Le phénomène marseillais possède son propre langage, qu'on vous aide à décoder.

Mercé

C'est un mot qui fut introduit dans le langage courant par l’ancien défenseur de l’OM et ami de JuL, Benjamin Mendy.  Aussi surprenant que cela puisse paraître, mercé signifie merci.

À retrouver dans "Qu’est-ce qui se passe" :

"Tu partages le son, mercé"

Le sang / La veine

Désigne quelqu’un avec qui tu es tellement proche, que tu partages limite le même sang. En gros, si t’es le sang, t’es la famille.

Et si c’est pas suffisant pour témoigner ton amour, tu peux aussi être la veine. Voire le sang de la veine, ou carrément le sang de la veine de l’artère : mais ça c’est uniquement réservé aux vrais.

À retrouver dans "Coucou" :

"J’suis le sang de la veine, j’suis ton chouchou"

Avoir la boco

Trop parler. Si tu as la boco, c'est que t'as tendance à ne pas garder ta langue dans ta poche et prendre la confiance.

À retrouver dans "Jack Miel" :

"J't'esquive mon poto, si t'as trop la boco"

Quillé

Bourré, tout simplement. Rond comme une quille, quoi.

À retrouver dans "Comment ça va se finir" :

"Hier je souriais, aujourd’hui je pleure, là j’suis quillé"

Sur pépé

Jurer sur sa mère ? Très peu pour JuL qui préfère jurer sur pépé, à savoir le grand-père.

À retrouver dans "Lacrizeomic" : 

"Et en plus j’ai rien, sur pépé, qu’j’ai rien"

Ne pas avoir un  

Être à court d'argent, ou de cigarettes.

À retrouver dans "Je te voyais comme..." : 

"J'ai pas un et j'me sens seul"

© Koria

BDH

Un acronyme qui tient pour Bandeur d’Homme. Il ne faut pas traîner avec des BDH, ce sont des traîtres, des profiteurs, des balances.

À retrouver dans "Anti-BDH" : 

"Anti-BDH, anti-salope, ils passent vite d’un camp à l'autre"

Carnalito

Une expression tout droit venue du Mexique. Carnalito veut dire petit frère et encore une fois, en somme, c’est la mif’.

À retrouver dans "C’est pas beau" : 

"Vas-y dis moi si y’a une mission, j’te fais envoyer un parachute, carnalito"

Être en buvette

Être sous l’emprise de l’alcool.

À retrouver dans "J’oublie tout" : 

"J’roule en buvette, j’prends des virages de niqué"

En fumette

Être sous l’emprise de la beuh.

À retrouver dans "La Classe" : 

"J’sais même plus quel jour on est, j’suis en fumette toute la journée"

Deuh

Soûlé. Si quelqu’un te deuh, c’est qu’il te fatigue.

À retrouver dans "On a trop donné" :

"J'suis tranquille dans mon dél', tu viens m'deuh"

jul on a trop donner

jul on a trop donner

Publié par JUL sur mardi 18 août 2015

La Honda

La rue, et il ne faut surtout pas la trahir.

À retrouver dans "Ils sont jaloux" :

"Ah voilà, si t’es pas de la Honda ne reste pas là"

Vous savez maintenant parler le JuL.

À voir aussi sur konbini :