AccueilMusique

Santigold se transforme en ombre chinoise pour le clip de "Banshee"

Publié le

par Naomi Clément

La chanteuse et productrice américaine nous ouvre un peu plus les portes de son dernier album, 99¢.

L'année 2016 sonne le grand retour de Santigold. Quatre ans après Master of My Make-Believe, sur lequel on retrouvait notamment le très bon titre "Disparate Youth", la chanteuse sortait en février dernier son troisième album, 99¢, dont la pochette suffocante avait marqué les esprits.

Après avoir dévoilé les clips de "Can’t Get Enough of Myself", "Chasing Shadows" et "Who Be Lovin' Me" (en collaboration avec ILoveMakonnen), Santigold nous offre aujourd'hui le clip de son morceau "Banshee", la troisième piste de 99¢.

Réalisé par Ari Marcopoulos, cette vidéo nous plonge dans un monde joyeux peuplé d'ombres chinoises dansantes, dont l'une d'entre elles s'avère être le portrait craché de Santigold. À ce sujet, Kara Walker, l'artiste à l'origine de ces marionnettes, explique au New York Times :

"J'ai déjà fait des ombres chinoises dans le passé, mais je n'avais jamais créé de marionnettes qui ressemblait à une personne (hormis moi-même). La dernière vidéo que j'ai faite, il y a quelques années, montrait des poupées qui se faisaient torturer et brûler. [Le clip de "Banshee"] est donc un peu plus joyeux."

À voir aussi sur konbini :