AccueilMusique

Sans surprise, les femmes sont sous-représentées dans la musique populaire

Publié le

par Joséphine de Rubercy

À quand la parité ? Entre 2012 et 2019, moins de 23 % des artistes et moins de 2 % des producteurs étaient des femmes.

Quelques jours après la Journée internationale pour les droits des femmes, c'est une triste nouvelle que l'on apprend : la parité est loin d'être atteinte dans l'industrie musicale. Une étude de l'université de Californie du Sud révèle qu'entre 2012 et 2019, la musique populaire a compté moins de 23 % de femmes parmi ses artistes et moins de 2 % de productrices.

Ce rapport, commandé par l'Annenberg Inclusion Initiative et financé par Spotify, vise à évaluer le genre et l'origine ethnique des artistes, auteurs-compositeurs et producteurs parmi les 800 meilleures chansons de ces huit dernières années. Le collège d'universitaires à l'origine de ce travail s'est basé sur les données des palmarès de fin d'année du Billboard Hot 100. Et le ratio est de 3,6 hommes pour une femme, sur un échantillon de 1 624 artistes.

Toujours très peu de femmes dans le hip-hop

En ce qui concerne le genre, les artistes féminines sont plus nombreuses dans la pop avec une représentation de 32 %, tandis que du côté du hip-hop, seulement 12,3 % des titres étaient interprétés par des femmes. Et bien que les auteurs masculins soient courants (57,3 %), moins de 1 % des chansons avaient des crédits d'écriture assignés à des femmes.

Parmi les autres tendances, on note que, de 2012 à 2020, en moyenne, seulement 31 % des artistes féminines sont des solistes et moins de 8 % font partie d'un groupe. Par ailleurs, les femmes ne représentent que 12,6 % des auteurs-compositeurs et 21,6 % des artistes au total.

Les nominations des Grammys loin de la parité

Le score est meilleur pour les artistes non-blancs, qui représentent 45,4 % des interprètes parmi les 800 chansons de l'étude. Mais le rapport a déterminé que les femmes non-blanches étaient quant à elles "invisibles" en tant que productrices, en cumulant seulement 8 des 1 093 crédits producteurs.

Le rapport a également passé en revue les cinq plus grandes catégories des Grammy Awards : Disque de l'année, Chanson de l'année, Album de l'année, Meilleur nouvel artiste et Producteur de l'année. Même si les tendances sont positives avec un pic de nominations féminines en 2021, il atteint de seulement 28,1 % de femmes nommées dans ces catégories. Et 2017 reste la pire année avec seulement 6,4 % de femmes nommées.

Les auteures et compositrices sont trop peu nombreuses

Dans le même temps, des chiffres publiés ce lundi à l'occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes ont montré que la communauté des auteurs et compositeurs est toujours très influencée et représenté par les hommes. PRS for Music, l'organisation qui s'occupe de plus de 150 000 créateurs et éditeurs de musique, a enregistré environ 1 971 femmes s'inscrivant parmi ces métiers-là durant l'année 2020. Cela représente une augmentation de 12,3 % par rapport à 2019, mais les hommes représentent toujours 81,7 % des membres de PRS for Music.

Les chiffres montrent également une disparité financière, les 10 auteures et compositrices les mieux rémunérées en 2020 ayant généré 70 % de revenus de moins que leurs homologues masculins la même année. En 2019, ce chiffre était de 67 %, l'écart financier s'est donc accru.

Pour encourager et découvrir des artistes féminines, écoutez notre sélection de 20 morceaux 100 % girl power.

À voir aussi sur konbini :