©Youtube https://www.youtube.com/watch?v=MGarHz6RRWg

Russell Simmons, un des fondateurs de Def Jam, accusé de viol par plusieurs femmes

Au total, il s’agit de trois femmes travaillant dans le domaine de la musique qui affirment avoir été violées par un des hommes les plus influents du milieu.

(© YouTube)

Si le monde du cinéma a récemment été touché par des accusations de viols, la musique n’en est pas épargnée pour autant. Pour preuve, le cas de Russell Simmons accusé par plusieurs femmes travaillant au sein de l’industrie musicale américaine d’agressions sexuelles.

Publicité

Si son nom vous évoque quelque chose, c’est qu’il s’agit d’un des hommes les plus influents du hip-hop américain. En effet, en collaboration avec le mythique producteur Rick Rubin (mais aussi d’autres amis), il a notamment fondé en 1983, le label Def Jam connu pour avoir propulsé les carrières d’artistes comme LL Cool J ou encore les Beastie Boys. En France, le label est renommé pour posséder un catalogue comprenant entre autres Kaaris, Lacrim ou encore IAM.

Une parole qui se libère

C’est un article du New York Times, paru ce mercredi 13 décembre, qui a dénoncé le premier les agissements de l’homme d’affaires en publiant les témoignages des victimes. Au total, ce sont quatre femmes du milieu musical qui décrivent le schéma de comportements sexuels violents de Simmons entre 1988 et 2014. Trois d’entre elles affirment avoir été violées. Pour chaque cas, des associés des victimes ou de l’agresseur disent avoir été au courant de ces agissements.

C’est l’affaire Weinstein et ses conséquences qui ont poussé ces femmes à révéler leurs histoires publiquement. Parmi elles, Toni Sallie, journaliste musique raconte son expérience traumatisante. Après avoir éconduit Simmons en 1987, la jeune femme dit avoir été invitée dans son appartement de Manhattan pour l’anniversaire de sa petite amie. Personne n’aurait été sur place si ce n’est son hôte qui en profite pour la violer. Son récit est glaçant : "Il m’a poussé sur le lit et a sauté sur moi. Il m’a attaquée physiquement. Nous nous battions. J’ai dit 'non'".

Publicité

Face à ces déclarations, Russell Simmons a répondu dans un communiqué : "Je nie ces allégations. Ces accusations horribles m’ont profondément choqué. Toutes mes relations ont été consenties." Le mois dernier, l’homme d’affaires a annoncé qu’il se retirait de ses entreprises après que l’autrice Jenny Lumet l’accuse publiquement d’agression sexuelle.

Par Sophie Laroche, publié le 14/12/2017

Copié

Pour vous :