Ces rappeur·se·s français·e·s à moins de 10 000 vues que vous devez écouter

On parle tout le temps de chiffres dans la musique : pourquoi ne pas tenter d'inverser les tendances ?

Ces dernières années, les plateformes de partage de musique et de vidéo en ligne ont permis aux artistes professionnels et amateurs de diffuser leur travail sur un pied d’égalité. Résultat, beaucoup de nouveaux noms ont émergé et l’offre musicale n’a jamais été aussi variée, particulièrement dans le rap. Une aubaine pour les diggers en quête perpétuelle de nouvelles pépites.

Mais en face de ces noms méconnus, il y a l’industrie musicale qui, la plupart du temps, juge la valeur d’un artiste à travers son nombre de vues, de streaming ou ses chiffres de ventes. Si ces éléments ne sont évidemment pas à négliger, il va de soi qu’ils ne sont et ne doivent en aucun cas être les uniques indicateurs du talent d’un artiste. 

Publicité

C’est pourquoi, dans cet article, nous avons choisi d’adopter la démarche inverse en mettant en lumière dix rappeurs français qui ont moins de 10 000 vues, abonnés et followers, mais dont le potentiel et le talent n’ont rien à envier aux mastodontes de l’industrie musicale. 

1/ Mighty Max

Il a d’abord été réalisateur de clips pour des rappeurs et, à force de côtoyer des artistes tous les jours, Mighty Max s’est décidé finalement à prendre le micro. Il rappe, il produit, et son projet High Max est à mi-chemin entre ses trois passions : la weed, le rap et la vidéo – d’où le jeu de mots avec Imax.

Publicité

Le jeune artiste voit la conception de ses projets comme un film. Au niveau des sonorités, bien qu’il s’ouvre de plus en plus au chant et à l’autotune, ce Parisien propose surtout des vibes idéales pour manger un bon gros sandwich. Mighty Max s’apprête à partir pour Montréal pour quelque temps, à la quête de nouvelles inspirations.

2/ Yonn

Yonn est un rappeur franco-créole. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si son second projet dévoilé en 2018 s’appelle Ich La Lin'. Trois mots qui signifient "enfant de la Lune" dans sa langue natale. Sur cet EP, il affronte ses démons sur des productions trap assez sombres, à l’image de l’ambiance globale du disque.

Publicité

Par ailleurs, son premier projet sorti en 2017 s’appelle SunSet. Sur celui-ci, il nous offre à l’inverse des sonorités bien plus lumineuses. C’est justement cette dualité entre ombre et lumière qui fait toute la richesse et l’originalité de ce jeune rappeur, que l’on peut découvrir dans son dernier clip (ci-dessous) joliment réalisé par Félix Lenoir. Une évolution à suivre de près.

3/ Student Kay

Issu d’un cursus classique et jazz, mais passionné de hip-hop et de musique électronique depuis sa plus tendre enfance, Student Kay a choisi de se créer un univers musical à la croisée des genres qui ont nourri toutes ses influences. Ne soyez donc pas surpris en l’écoutant : il flirte entre sonorités caressantes et beats farouches, entre lyrisme et brutalité.

Publicité

On trouvera chez lui un petit côté Hocus Pocus qui ne laissera personne indifférent. Raison supplémentaire de se laisser tenter, il vient tout juste de sortir son premier EP, intitulé Le Jeu. Un projet riche dans lequel il compose, danse, se perd, rêve et, surtout, vit sa musique.

4/ Tessae

Si vous étiez présents au festival We Love Green, vous connaissez peut-être déjà Tessae. Elle est l’heureuse gagnante du concours "Arc-en-ciel Challenge" organisé par Booba, pour lequel il fallait proposer une cover de ce morceau.

La jeune chanteuse marseillaise a donc eu l’honneur de chanter "Arc-en-ciel" sur scène en compagnie du Duc et devant 40 000 personnes. Un coup de projecteur bienvenu pour la chanteuse, qui vient tout juste de sortir son nouveau single "Capiche". Elle n’a que 17 ans, mais affiche déjà de grandes ambitions, à savoir devenir la "Billie Eilish française".

5/ AlphaaZ

D’abord DJ, AlphaaZ a très vite pris le micro en surfant sur une vibe hip-hop créole, qui la porte depuis ses quelques années de vie en Martinique. Influencé par des grands noms tels que Black Star, Heltah Skeltah, Common, Big L, J Dilla ou encore Madlib, il a finalement mûri et donné naissance à son premier projet, intitulé De l’origine à l’originalité.

Sur celui-ci, on retrouve toutes les sonorités qu’il affectionne, du hip-hop caribéen au boom bap, pour un cocktail enivrant. Un apéritif en attendant un premier album qui s’annonce déjà tout aussi original.

6/ Huntrill

À l’heure où la trap est devenue monnaie courante dans le rap game, Huntrill compte bien tirer son épingle du jeu. Pour y parvenir, plutôt que de reprendre une formule déjà surexploitée dans le rap game, ce jeune rookie venu de l’Essonne a choisi de se porter garant d’une "nouvelle trap".

Autrement dit, il s’approprie les codes de ce genre musical qui fonctionnent, mais les modernise et les adapte à sa sauce. Son premier projet sorti en mai dernier témoigne de toute son audace, et mêle habilement punchlines incisives sur des prod' trap wavy. La formule idéale pour planer et bouger la tête en même temps.

7/ Yass Sogo

La force de Yass, c’est d’être la fois rappeur et professeur de français. Après avoir remporté de nombreux concours de freestyles et participé à de nombreuses soirées open mic, le MC niçois s’est forgé une petite réputation dans la scène rap locale. Jonglant sans relâche entre ses deux casquettes, ce n’est que récemment qu’il a pu sortir son premier album, Plaie béante.

Un disque dans lequel il démontre tous ses talents d’écriture, tant sur le fond que sur la forme. Prof de français oblige, il a fait du storytelling sa marque de fabrique. N’oublions pas non plus les figures de style dans lesquelles il s’est placé maître qui viennent embellir une plume déjà magnifique.

8/ Maydo

Lui aussi vient du corps professoral. Enfin presque : il s’était d’abord lancé pour devenir professeur d’histoire-géo dans le secondaire, mais Maydo refuse finalement de porter les deux casquettes et décide de se consacrer pleinement à la musique.

Fort d’influences de La 75e Session, ce MC franco-marocain de Bordeaux, connu sous le nom de Snoupi Dimé, s’est forgé un univers musical bien à lui. À travers un rap qu’il qualifie de "mainstream éclairé", il dépeint tout en finesse ses observations, ses doutes et son quotidien. 

C’est en mars 2019 que sort son dernier projet, Binaire. Un EP à la fois audacieux et dans l’air du temps. Enregistré entre Bordeaux, Paris et Casablanca, il s’inspire des réalités géographiques de son auteur.

Ils ont 10 fois plus de vues mais en méritent encore davantage :

9/ Fanny Polly

Comme Yass originaire de Nice, Fanny Polly est la première artiste produite par la Scred Connexion, ce mythique collectif de rap français. En un an, la rappeuse et danseuse s’est fait un nom sur plusieurs scènes, y compris celle du Demi-Festival de Demi Portion. Ce n’est que très récemment qu’elle a livré son premier album, Toute une histoire.

Un projet coup de poing et coup de cœur dans lequel elle laisse aller sa plume à de nombreuses digressions : elle rappe ses angoisses, ses joies, et met en musique ses observations et questionnements sur la société. Femme de rap portant fièrement les valeurs de la Scred, elle transmet également la culture hip-hop à la jeunesse, un combat primordial.

10/ Zamdane

Nouvelle référence du rap marseillais signé chez Pain Surprises, Zamdane est né de l’autre côté de la Méditerranée, au Maroc. C’est en arrivant dans la cité phocéenne il y a trois ans que le jeune artiste de 21 ans découvre le rap. Très vite, il attrape le virus, commence à gratter ses textes et se façonne un univers teinté de musiques électroniques.

Parrainé par la chaîne YouTube Le Règlement et soutenu par Grünt, il sort son premier EP, intitulé 20’s, en 2018 après une série de freestyles remarquables. Loin de vouloir s’arrêter en si bon chemin, il vient tout récemment de livrer un second projet. Un EP sobrement intitulé Z, duquel est issu son morceau "Recommence". 

Bonus : côté producteur, on vous conseille…

Enflure

L’histoire d’Enflure est belle. Tout commence il y a quelques mois à peine, alors que le jeune producteur Luca Thiebault envoie son EP par message privé aux diggers du label Ad Hoc Records. Grâce à sa formule musicale faite de beats groovy et d’harmonies vocales, c’est le coup de foudre et les gars le signent sans attendre.

Pour ceux qui voudraient goûter à sa formule, sachez qu’Enflure vient tout juste de sortir le premier extrait éponyme de son EP Unsatisfied. Venez prendre votre claque avant la sortie prochaine du projet en intégralité.

Par Jérémie Léger, publié le 09/07/2019

Copié

Pour vous :