AccueilMusique

Vidéo : pour la première fois depuis 7 ans, Radiohead a joué "Creep" sur scène

Publié le

par Juliette Geenens

Le groupe britannique s'est produit le 23 mai sur la scène du Zénith de Paris et a interprété son fameux tube, qu'il n'avait pas joué depuis 2009.

Hier soir, Radiohead a fait un cadeau à tous ses fans parisiens. En concert au Zénith de Paris, le 23 mai dernier, le groupe anglais clôturait un set magnifique, avec "Creep", son titre le plus célèbre et le plus emblématique de sa carrière, au grand dam de Thom Yorke, frontman, chanteur et guitariste. Cette chanson a été préférée à "Just", extraite du second album The Bends (1995), selon le blog français consacré au groupe.

Hier soir, Radiohead n'a pas lésiné sur les tubes, entre "Paranoid Android", "No Surprises", "My Iron Lung" ou encore "Everything in Its Right Place", sans pour autant oublier les nouveaux titres, ("Decks Dark", "Identikit" ainsi que "Burn the Witch") qui font du dernier album, A Moon Shaped Poolparu début mai, une œuvre grandiose.

Une performance rare

"Creep", sorti en single en 1992, puis sur le premier album Pablo Honey, l'année d'après, a connu un succès phénoménal dans le monde. Un succès qui a conduit le groupe jusqu'à l'écœurement, puisque Radiohead cessa quasiment de la jouer en live à partir de 1998. La dernière fois que le groupe a interprété ce titre remonte à 2009, sur la scène du Reading Festival. Avec ses trois accords et quelques arpèges, "Creep" n'a pas vraiment de quoi rendre fier Thom Yorke, qui a prouvé plus tard, qu'il préférait composer une musique plus complexe.

Rien d'étonnant, si dès 1996, il avait pris l'habitude de la surnommer "Crap" ("merde" en anglais) insultant les fans qui en faisaient la requête, d'anally retarded (que l'on peut traduire par "attardés du trou du cul".)

En offrant cette version live, hier soir, Radiohead a fait un véritable honneur au public français. Le groupe n'avait même pas proposé "Creep" dans la setlist du premier concert de leur tournée, à Amsterdam, vendredi dernier. Les quatre Anglais assurent une seconde date, ce mardi 24 mai, à Paris, mais pas sûr que le public de ce soir ait autant de chance que celui d'hier.

À voir aussi sur konbini :