AccueilMusique

Radiohead accusé d'avoir plagié une émission jeunesse pour le clip de "Burn the Witch"

Publié le

par Théo Chapuis

La vidéo de "Burn the Witch" de Radiohead ressemble dans la forme à Trumpton, célèbre émission jeunesse de la BBC. Un peu trop, d'après ses ayants droit.

Lorsque Radiohead a dévoilé le clip de "Burn the Witch", premier extrait de son neuvième album, de nombreux médias ont relevé des similitudes sur le fond avec The Wicker Man (Le Dieu d'osier en VF !), film culte sorti en 1973 s'achevant par un sacrifice rituel, tout comme dans la vidéo du groupe britannique. Quelques autres relevaient une ressemblance troublante avec une série télévisée pour enfants diffusée sur la BBC dans les années 1960, la naïve Trumpton.

Animation en stop motion, formes rondouillardes, personnages caricaturaux à qui on a ôté la bouche, village bien ordonné et (d'apparence) paisible... Telle une image d'Epinal, "Burn The Witch" montre en effet de grandes affinités avec l'univers serein et quelque peu placide de Trumpton. Pour mieux se moquer de la société occidentale ? Peut-être bien. Une des collaboratrices en charge de l'animation en stop-motion déclarait à Billboard que cette vidéo fustige le repli de l'Union européenne, l'islamophobie et la situation des réfugiés en Europe.

Mais la famille des créateurs de cette célèbre série outre-Manche n'en a cure et crie au plagiat. William Mollett est le gendre du créateur de Trumpton, Gordon Murray, qui est aujourd'hui âgé de 95 ans. Se faisant le porte-parole de sa belle-famille dans le Daily Mail, il s'offusque de n'avoir reçu aucun message de la part de la bande de Thom Yorke en amont : "Radiohead aurait dû demander notre consentement, nous considérons que cela ternit la franchise." 

La suite en justice ?

Demander l'autorisation ? Oui, mais uniquement pour se la voir refuser : d'après William Mollett, si Radiohead avait demandé l'autorisation, les ayants droit du programme jeunesse n'auraient pas donné leur aval :

"Ce n'est pas quelque chose que nous aurions autorisé. Nous considérons qu'il y a une infraction au copyright et nous réservons le droit d'y donner suite."

Traduction : ils se réservent le droit d'attaquer Radiohead en justice. Pour autant, M. Mollett a déclaré au journal britannique populaire son intention de cacher le clip de "Burn the Witch" à Gordon Murray qui, d'après lui, "serait consterné". Contactés par le quotidien, le réalisateur du clip Chris Hopewell et Radiohead n'ont pas souhaité répondre.

À voir aussi sur konbini :