©Capture d’écran – CBS

R. Kelly nie les accusations d’abus sexuels lors d’une interview

Il s'agit de sa première interview télévisée depuis son arrestation fin janvier.

En pleine tourmente suite à des accusations d’abus sexuels et de pédophilie, R. Kelly a donné sa première interview télévisée depuis son arrestation fin janvier. Sollicitée par l’émission CBS This Morning, la légende du R’n’B a accepté de répondre aux questions de Gayle King, pour un entretien d’une durée totale de 1 h 20, comme le rapporte The Fader.

Publicité

Durant une première séquence dévoilée sur YouTube, on peut entendre R. Kelly qui dément avoir eu des rapports sexuels avec des mineures, avant de qualifier les plaignantes de "menteuses". Mais quand Gayle King lui signifie que ce ne sont pas les premières accusations du genre à son encontre, le chanteur se défend en expliquant : "Les gens fouillent dans mon passé", en référence à son procès en 2008 pour pédopornographie. R. Kelly avance dans la vidéo que cette affaire, dont il avait été acquitté, ne devrait pas entrer en compte dans les accusations actuelles.

Lorsque la journaliste lui explique que ce cas est toujours d’actualité, la star rétorque : "Absolument pas, non. Parce que pour commencer, j’ai remporté mon procès. Quand vous remportez quelque chose, vous le remportez. On ne peut pas doubler ma peine comme ça. Ce n’est pas juste." Quand il est questionné sur les violences physiques et émotionnelles, l’auteur de "You Are Not Alone" continue de démentir. "Qu’il s’agisse de vieilles rumeurs, de nouvelles rumeurs ou de futures rumeurs, ce n’est pas vrai", développe-t-il.

Publicité

Enfin, quand Gayle King lui demande s’il garde chez lui des filles contre leur volonté, l’artiste de 52 ans se justifie en disant : "Je n’en ai pas le besoin. Pourquoi le ferais-je ? À quel point cela serait-il stupide pour moi, avec tout ce que j’ai vécu, de retenir quelqu’un […], à quel point serais-je stupide ? C’est stupide, les mecs." Avant de regarder la caméra frontalement et de plaider sa cause, en larmes :

"Utilisez votre bon sens. Oubliez les blogs. Oubliez ce que vous pensez de moi. Détestez-moi si vous voulez, adorez-moi si vous voulez. Mais juste utilisez votre bon sens, à quel point ce serait stupide pour moi avec mon passé fou et ce que j’ai vécu. Oh, en ce moment, je pense juste que je dois être un monstre qui retient les filles contre leur volonté, les enchaîne dans mon sous-sol et ne les laisse pas manger […]. Arrêtez ça."

R. Kelly conclut en affirmant qu’il est totalement innocent. "Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi. Je me bats pour ma p*tain de vie !"

Publicité

L’interview complète sera diffusée ce mercredi dans l’émission CBS This Morning. R. Kelly encourt jusqu’à 70 ans de prison pour abus sexuels – dont certains sur mineures – avec circonstances aggravantes. Il est actuellement la cible de pas moins de dix chefs d’accusation depuis le 22 février dernier, et est poursuivi en justice par quatre femmes, dont trois qui étaient mineures au moment des faits.

Ces accusations en cascade sont arrivées après la diffusion de la série documentaire de Lifetime intitulée Surviving R. Kelly, qui mettait en lumière les agissements de R. Kelly et les mécanismes qui lui ont permis d’échapper à la justice depuis plusieurs décennies.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 06/03/2019

Pour vous :