Vidéo : glace à la main, on a discuté avec le légendaire Quincy Jones

De son enfance difficile à son succès, de ses nombreuses collaborations avec des légendes à celles (importantes) avec Michael Jackson, on s'est assis lors du Montreux Jazz festival avec le plus grand producteur de tous les temps – et friand de crème glacée : Quincy Jones. 

Après avoir perdu sa mère à l'âge de 7 ans, puis vécu dans un Chicago sombre où il mangeait des rats frits préparés par sa grand-mère, comme il nous le raconte, Quincy Jones ne voulait plus être un gangster. C'est lorsqu'il a 11 ans que sa vie change, avec la découverte d'un piano, par hasard, alors qu'il s'aventurait dans une salle des fêtes vide pour y cueillir des gâteaux. 

Publicité

"Je voulais être un gangster jusque mes 11 ans, puis j'ai trouvé un piano et ça a tout changé. Sans ça, je serais mort ou en prison."

Cet instrument, et bien d'autres, ne le quitteront plus pour faire de lui l'un des plus talentueux et prolifiques artistes jazz du 20e siècle. Et le plus grand producteur de tous les temps, notamment en contribuant largement au succès planétaire de Michael Jackson. 

"Quand j'ai commencé à bosser avec Michael Jackson, ils ont tous dit "il ne peut pas aller plus haut". Et moi j'ai dit : "On verra bien !"

Publicité

On sait tous ce que Michael Jackson est devenu depuis. Aujourd'hui, le dernier grand projet de Quincy Jones, 85 ans, est sa nouvelle plateforme de vidéo à la demande consacrée au jazz, Qwest TV

"Je me sens comme si je venais de démarrer".

On a discuté avec le légendaire Quincy Jones : 

Publicité

Par Rachid Majdoub, publié le 14/03/2018

Pour vous :