Youtube

Quavo se dit chaud pour produire un nouvel hymne national américain

Une pétition demandant à Quavo - membre du groupe de hip-hop américain Migos - de remixer l’hymne national américain a dépassé les 7 000 signatures. Le rappeur s’est déclaré partant.

Instagram. (@QuavoHuncho)

Tout a commencé par une pétition plaidant pour que Quavo, issu du groupe de hip-hop Migos, remixe l’hymne américain. Le but ? Permettre à toutes et tous les Américain(e)s de se reconnaître dans la fameuse "Star-Spangled Banner".

Publicité

Sur le site Change.org, l’auteur de la pétition précise : "On est en 2017 et je pense qu’il est temps que la nation s’adapte à l’ère du temps en intégrant Quavo à l’hymne national." Avant d’ajouter avec humour : "C’est un grand amateur de featurings, alors pourquoi pas celui-là ?"

À l’heure actuelle, la pétition a été signée par plus de 7 700 personnes ; pas loin de l’objectif fixé par son créateur, qui vise les 10 000 signatures. Sans surprise, la nouvelle est parvenue jusqu’aux oreilles de Quavo lui-même, qui s’est montré très réceptif à l’idée. Sur son compte Twitter, le rappeur a déclaré, en lettres capitales :

"ALORS ILS VEULENT QUE [JE ] REMIXE L’HYMNE NATIONAL ? C’EST PARTI."

Publicité

Emballé par l’idée, un internaute s’est amusé à imaginer ce que donnerait l’hymne américain à la sauce Quavo. Une séquence hilarante qui avait fait le tour des réseaux sociaux.

Interrogé par le site américain TMZ, Quavo a exprimé sa volonté de carrément créer un tout nouvel hymne, et non plus d’actualiser l’ancien :

Publicité

"Je veux faire un hymne de 2017, qui s’adresserait à tout le monde, à toutes les minorités raciales. Quelque chose qui rassemble."

Si l’initiative se veut (initialement) humoristique, elle prend une résonance plus profonde en cette période de fortes tensions raciales aux États-Unis, ravivées par le drame de Charlottesville. Les débats autour de l’hymne national ne sont cependant pas un phénomène nouveau. Et prennent de l’ampleur lors des périodes de troubles politiques. En France aussi, La Marseille divise. À l’image, (sur un ton plus léger) de la fameuse Marseillaise très controversée de Gainsbourg.

Par Léa Marie, publié le 23/08/2017

Pour vous :