Quand le hip-hop sample des classiques du jeu vidéo, ça fait des merveilles

En s'inspirant de Mario, Zelda, Pokémon, Sonic ou encore Final Fantasy, les rappeurs prouvent qu'ils sont aussi de grands gamers.

Si l’on s'en tient à la date communément admise, le hip-hop serait né en 1973, sous l'impulsion de DJ Kool Herc. À peu près à l’époque des premières Block Party dans le Bronx, un autre médium en était lui aussi à ses balbutiements : le jeu vidéo, avec l'arrivée quelques mois plus tôt du célèbre jeu de raquettes Pong. Personne ne s’étonnera donc que ces deux phénomènes culturels et générationnels soient aussi intimement liés.

De nombreux rappeurs ont grandi avec une manette à la main, et certains d'entre eux ont cherché à honorer leurs jeux préférés dans leurs morceaux. Mais alors que la majorité des MCs s'est contentée de glisser des références vidéoludiques à travers quelques punchlines, les plus audacieux sont carrément samplé les thèmes les plus marquants de la riche histoire du jeu vidéo. 

Publicité

Des sons austères des premières consoles 8Bits aux musiques orchestrales de nos jeux contemporains, certaines BO de jeux vidéos sont devenus de véritables hymnes populaires. Alors forcément, quand on les utilise habilement pour façonner un morceau de rap, ça ne laisse personne indifférent. En voici une petite sélection non exhaustive.

Kanye West - "Selah"

Album : Jesus is King (2019)

Sample utilisé : "Gerudo Valley" (The Legend of Zelda: Ocarina of Time)

Publicité

Année de sortie du jeu : 1998

Avec Jesus is King, Kanye West a parfaitement réussi son retour, après l'épisode avorté de Yandhi, les critiques parfois en demi-teinte de Ye ainsi que la flopée de projets collaboratifs qui ont suivi. Depuis toujours, Yeezy apprécie énormément l'utilisation de samples dans son oeuvre.

On le constate de nouveau dans Jesus is King, et ce dès la deuxième piste, "Selah". Cette fois, pas de Sister Nancy ou autre trouvaille de la part du rappeur chicagoan, mais un morceau d'un jeu vidéo culte : The Legend Of Zelda: Ocarina of Time. Comme l'ont remarqué nombre d'internautes lors de la sortie du nouveau projet de Kanye, la chanson emprunte la mélodie de "Gerudo Valley", titre que l'on doit au légendaire compositeur Koji Kondo. Presque une évidence, quand on sait que Yeezus a inspiré un jeu vidéo, et a même créé le sien il y a trois ans, intitulé Only One.

Publicité

Lil Flip - "Game Over (Flip)" 

Album : U Gotta Feel Me (2004)

Sample utilisé : "Main Theme + SFX" (Pacman)

Publicité

Année de sortie du jeu : 1980 (Namco)

Considéré comme l'une des premières mascottes de l'Histoire du jeu vidéo, Pac-Man, le personnage culte "rond comme un ballon et plus jaune qu'un citron" comme le chantait William Leymergie, fait logiquement partie des premiers héros à jouir d'un thème musical bien à lui.

Sans doute habitué à la chasse aux pac-gommes dans sa jeunesse, le rappeur de Houston Lil Flip a repris la soundbox du jeu pour concocter "Game Over". Sorti en 2004, ce titre s'était hissé à la 15eplace du Billboard Hot 100, mais le sample a coûté à son auteur une plainte de l'éditeur du jeu Namco. Heureusement, tout s'est bien terminé et "Game Over" demeure encore à ce jour l'un des singles phare de l'artiste.

Gucci Mane & 2 Chainz - "Get It Back"

Album : Trap Back Mixtape (2012)

Sample utilisé : "Type A" (Tetris)

Année de sortie du jeu : 1984

Alors que Tetris 99 fait actuellement un carton sur Nintendo Switch, le puzzle game le plus connu du monde fête ses 35 ans cette année. Sorti tout droit de l'esprit génial du Russe Alekseï Pajitnov, le jeu avait un but simple : réaliser des lignes complètes en déplaçant des pièces de formes différentes, les tétrominos, qui défilent depuis le haut jusqu'au bas de l'écran. Les lignes complétées disparaissent tout en rapportant des points, mais si l'écran est saturé, la partie est terminée.

En plus d'un concept addictif au possible, on y restait d'autant plus scotché que le thème musical qui accompagnait les parties était entraînant. Un thème repris par Mike Will Made-It pour Gucci Mane dans le refrain de son morceau egotrip "Get It Back" en collaboration avec 2 Chainz. Les deux vétérans d'Atlanta se faisaient probablement des battles de Tetris entre deux sessions studio.

Spanky Danky, Snoop Dogg, Tha Dogg Pound & Soopafly - "Super Bros"

Album : Who Ride Wit Us Vol 5 (2012)

Sample utilisé : "Main Theme" (Super Mario Bros)

Année de sortie du jeu : 1985

Mario est incontestablement LE héros de jeu vidéo le plus connu au monde. Si tout le monde a forcément au moins joué une fois dans sa vie à un jeu Mario, tout le monde a aussi au moins une fois fredonné son thème, illustration du génie musical de Koji Kondo (compositeur émérite de Nintendo, à qui l'on doit aussi les musiques de Zelda entre autres).

Snoop Dogg, connu pour être un amoureux des jeux vidéo a visiblement transmis sa passion à son fils aîné Spanky Danky. Accompagné du duo West Coast Tha Dogg Pound et de Soopafly, le père et le fils livrent leur vision du Royaume Champignon, accompagnée des notes que nous connaissons tous. À cette différence près que, contrairement au plombier moustachu, la joyeuse famille ne se dope pas aux champis, mais bien aux sandwichs.

Soulja Boy - "Zelda" (2018)

Sample utilisé : "Title Theme" (The Legend of Zelda)

Année de sortie du jeu : 1986

Au même titre que le jeu, les musiques de Zelda sont entrées dans la légende. Parmi elles, "Overworld", le thème principal et emblématique de la série. Également signée par Koji Kondo, cette composition épique nous transportait instantanément dans l’immensité du royaume d'Hyrule et nous accompagnait sur l'intégralité de la carte du monde de Zelda, premier du nom. Au fil des épisodes, ce thème s'est imposé comme l'identité musicale première de la série. 

Récemment, c'est Soulja Boy, pionnier de la génération des rappeurs d'Internet qui s'est approprié la licence de Shigeru Miyamoto. Sur une instru trap, on distingue sans mal la mélodie des qui accompagne les aventures de Link version 8 Bits. Par contre, pour ce qui concerne les lyrics, Soulja Boy fait du Soulja Boy. Rien de flamboyant donc.

Lil Yachty - "Run/Running" (2016)

Sample : “File Select” (Super Mario 64)

Jeu d’origine : Super Mario 64 (1996)

Nous avons déjà parlé de Mario c'est vrai, mais comment retracer l'Histoire du jeu-vidéo dans le hip-hop sans évoquer le monument Super Mario 64 ? Considéré comme beaucoup comme le plus grand jeu de tous les temps, il est en tout cas celui qui a ouvert la voie de la 3D dans les jeux-vidéo. Véritable perle de gameplay et de game design, ce titre regorge d'idées novatrices dont tous les éditeurs se sont inspirés.

Côté musique, si beaucoup se souviennent de celle du premier niveau de la prairie Bob Omb, personne n'a oublié le thème de sélection de la partie. Bien loin de l'incontournable hymne du plombier en salopette, c'est cette douce mélodie qui nous ouvrait les portes de cette aventure inoubliable. Lil Yachty n'avait qu'un an quand le jeu est sorti, mais n'a sûrement pas manqué d'y jouer.

Ras Kass feat. Kurupt and Killah Priest - "Street Fighter" (2017)

Album : Year End Closeout: a Ras Kass Playlist

Sample utilisé : "Guile Theme" (Street Fighter)

Année de sortie du jeu : 1991

Aujourd'hui encore, Street Fighter II est une référence indétrônable en matière de jeu de combat. À raison. Doté d'un gameplay à la fois intuitif et nerveux, ce jeu s'est aussi démarqué à l'époque pour son panel de personnages. Et comme, chez Capcom, on ne fait pas les choses à moitié, chacun d'eux a eu droit à son thème musical personnel.

Composé par la brillante Yoko Shimomura, le thème de Guile, ce major de l'Armée de l'air américaine est aussi connu pour être un véritable même sur les Internets. Ladite musique qui marche dans toutes les situations. Cela, Ras Kass l'a bien compris et s'est empressé de l'utiliser pour son titre éponyme "Street Fighter". 

Wiz Khalifa - "Ms. Rightfernow" (2009)

Album : Flight School

Sample utilisé : "Green Hill Zone" (Sonic the Hedgehog)

Année de sortie du jeu : 1991

À la fin des années 80, début 90, c'était la guerre des consoles entre les pro-Sega et les pro-Nintendo. Avec sa mascotte Mario, Nintendo raflait tout sur son passage. Pour y faire face, Sega se devait de trouver une icône de taille. Après l'échec du petit Alex Kidd, un gamin qui joue au Shifumi, la firme américaine opte pour une image plus jeune, en total contraste avec son concurrent : Sonic, un hérisson bleu qui court vite et chasse des anneaux. Le succès est immédiat.

Alors, Sega ou Nintendo ? En tout cas, en posant sur la mélodie de la célèbre Green Hill Zone, premier niveau historique de Sonic, Wiz Khalifa a visiblement choisi son camp.

$uicidboy$ - "Ugly" (2017)

Album : $crewed Up $uicide III

Sample utilisé : "Lavender Town" (Pokemon rouge et bleu)

Année de sortie du jeu : 1996

Pac-Man, Mario, Link, Sonic... Au bal des icônes du jeu-vidéo, il manquait bien évidemment les Pokémon. Si vous avez joué aux premières versions rouges et bleues des monstres de poche, vous vous souvenez très certainement de Lavanville, la ville oppressante où logeaient les Pokémon Spectre. Bien entendu, la composition de Junichi Masuda nous offrait une ambiance glauque à souhait.

De cette musique germa même une légende urbaine, celle du "Syndrome de Lavanville". Celle-ci raconte que les notes de la musique originale pouvaient avoir des effets néfastes sur l'esprit des enfants qui y étaient trop exposés. Certains devenaient carrément fous et allaient jusqu'à se suicider.

Rassurez-vous, tout ceci n'est que fiction, mais cette "creepypasta" aura judicieusement inspiré le groupe de La Nouvelle-Orléans, $uicidBoys, et leur titre "Ugly" qui reprend l'air de la musique maudite. Pour un duo connu pour son univers musical sombre flirtant avec le désespoir, la souffrance et fatalement le suicide, c'est plutôt bien trouvé.

Cam'ron feat. 40 Cal and Penz - "Troublemakers" (2008)

Album : Public Enemy #1

Sample utilisé : "One Winged Angel (Orchestral Version) [Final Fantasy VII]

Année de sortie du jeu : 1997

Ah Final Fantasy VII, quel jeu ! En plus d'être l'opus qui a fait entrer la licence de RPG japonais dans l'ère moderne de la 3D, son scénario d'une richesse monumentale aura marqué l'esprit et le cœur de nombreux joueurs. L'une de ses forces, c'est aussi de compter Sephiroth, l'un des antagonistes les plus emblématiques du monde vidéoludique.

En plus de son character design ultra-classe, le bougre se paye le luxe d'avoir un thème musical qui lui donne immédiatement + 100 point de charisme. Des chœurs d'opéra en latin sur une symphonie orchestrale chaotique, que demander de mieux ? La valeur de ce thème, Cam'ron, MC vétéran de Harlem, l'a bien comprise. Après avoir terminé les aventures de Cloud Strife, sans doute s'est-il dit que ce thème était fait pour lui.

Côté français, sachez que Maître Gims a lui aussi samplé une musique de Final Fantasy VIII pour son titre les "Les Tocs" sorti en 2004.

J. Cole - "Dollar and a Dream III" (2011)

Album : Cole World: The Sideline Story

Sample utilisé : "Darkness of the Unknown" (Kindom Hearts II)

Année de sortie du jeu : 2005

Pour finir, on reste du côté des univers de Square Enix avec Kingdom Hearts, l'étonnant crossover mêlant les mondes de Disney et de Final Fantasy. Une fois n'est pas coutume chez le géant du RPG japonais, les musiques sont grandioses. Des thèmes tantôt épiques, tantôt dramatiques, tantôt oniriques pouvant même toucher le cœur de ceux qui n'ont jamais joué au jeu. 

Connu pour la finesse de ses choix musicaux, J. Cole a opté pour "Darkness of the Unknown" pour habiller le troisième volet de sa série de morceaux "Dollar and a Dream". Composé par Yoko Shimomura (encore elle), ce thème musical de l'ultime phase du combat contre Xemnas dans KH 2. Bien entendu, l'ambiance sonore de cet affrontement entre lumière et ténèbres colle parfaitement au ton introspectif du titre, à savoir les hauts et les bas de l'état d'esprit du Boss de Dreamville à l'époque. Grandiose.

Par Jérémie Léger, publié le 06/11/2019

Copié

Pour vous :