AccueilMusique

Michael Jackson et The Weeknd, Erykah Badu et SZA… ce projet donne vie à d’incroyables collaborations

Publié le

par Naomi Clément

Baptisée "Dream Collaborations", cette initiative réunit, en images et en musique, les artistes qui ont marqué les scènes hip-hop et R’n’B d’hier et d’aujourd’hui.

Michael Jackson et The Weeknd forment ici le duo "Starboys". (© Dream Collaborations/Rick Egidius)

À quoi ressemblerait un duo entre Kendrick Lamar et Miles Davis ? Entre Beyoncé et Whitney Houston ? Entre Migos et Kool and the Gang ? C’est en se posant ce genre de questions que le graphiste néerlandais Rick Egidius et le musicien américain Yamin Semali ont imaginé "Dream Collaborations". Répéré par Pigeons and Planes, ce projet propose d’unir un groupe ou artiste ayant marqué les années 1970 ou 1980 à un second issu des années 2000 ou 2010, donnant vie à des collaborations musicales qui n’existaient jusqu’alors que dans nos rêves les plus fous.

Pour ce faire, les deux comparses n’ont pas lésiné sur les moyens : en plus de créer des mash-up impeccablement bien ficelés, qui permettent de constater l’alchimie musicale entre les artistes qu’ils ont choisi de faire collaborer, ils façonnent également des pochettes d’albums ultra léchées, soulignant un peu plus encore la cohérence de ces impensables collaborations.

"Je n’ai cependant jamais créé une collaboration parce que deux artistes partagent uniquement un univers visuel commun, précise Rick Egidius dans les colonnes de Pigeons and Planes. Les collaborations que nous choisissons de créer doivent avant et surtout avoir du sens musicalement parlant."

"Permettre aux gens de mieux comprendre d’où la musique d’aujourd’hui puise ses origines"

Interrogé sur la genèse du projet "Dream Collaborations", le graphiste, dont l’enfance a été bercée par des noms comme Michael Jackson, Earth, Wind & Fire ou les Bee Gees, explique :

"J’ai écouté énormément d’albums de R’n’B sorti en 2017, et c’est en écoutant ces disques, sur lesquels j’entendais beaucoup de sons des années 1970 et 1980, que j’ai eu l’idée d’allier ces jeunes artistes à leurs aînés, et ainsi de réunir deux générations.

L’idée ici n’est pas de comparer les artistes entre eux, mais d’essayer de placer côte à côte ces deux générations et d’en extraire une forme d’art qui permettrait aux gens de mieux comprendre d’où la musique d’aujourd’hui puise ses origines."

Et en effet, en écoutant les mash-up entre les titres "Formation" de Beyoncé et "Take Care of My Heart" de Whitney Houston, ou entre "Redbone" de Childish Gambino et "Can’t Strain My Brain" de Sly and The Family Stone, il est impossible de ne pas constater à quel point le R’n’B et le hip-hop contemporains s’inspirent des scènes jazz et soul passées. Jusqu’ici, Rick Egidius et Yamin Semali ont conçu dix "dream collaborations", mais le duo prévoit d’en dévoiler davantage au cours des prochaines semaines. Vivement.

À lire -> Exclu : un biopic sur le mythique Wu-Tang Clan est dans les tuyaux

À voir aussi sur konbini :