AccueilMusique

La programmation de Desert Trip, le Coachella des anciens, se dévoile

Publié le

par Juliette Geenens

Surnommé "Oldchella", le festival Desert Trip aura lieu à Indio en Californie et promet une affiche légendaire... d'une moyenne d'âge de 70 ans.

Desert Trip se tiendra au même endroit que Coachella à Indio, en Californie. (© Jason Persse/CC/Flickr)

Les rumeurs allaient bon train autour d'un festival surnommé "Oldchella", présenté comme un Coachella pour les vieux. Le festival a bien été confirmé, mais il s'appelle Desert Trip et réunira des groupes de légende sur une seule et même scène : une affiche qui fera rêver vos parents (ou vous-même, si vous mangez de ce pain). Il aura lieu aux États-Unis à Indio (Californie), du 7 au 9 octobre 2016.

La programmation officielle de cette première édition a enfin été annoncée, ce mardi 3 mai. Depuis le 29 avril, plusieurs groupes et artistes laissaient croire à leur participation via de courtes vidéos partagées sur les réseaux sociaux. The Rolling Stones, Bob Dylan, Paul Mc Cartney, Roger Waters, Neil Young et The Who seront donc de la partie, dans quelques mois, à l'Empire Polo Club à Indio (Californie), le même spot que Coachella.


Faire comme Woodstock ?

Le Coachella est souvent comparé à un revival du plus grand festival de tous les temps : le Woodstock, en 1969. Sauf qu'aujourd'hui, il s'apparente plus à un défilé de mode qu'à un évènement fédérateur, organisé au nom de la bonne musique. Desert Trip n'a peut-être pas cette prétention, mais les organisateurs, qui se trouvent être les mêmes que ceux de Coachella, espèrent attirer un public plus âgé, aux goûts plus oldschool, et surtout très riche : un ticket pour une journée coûte 199 dollars, et le pass le plus cher est vendu à 1 599 dollars. La billetterie ouvrira ses portes lundi prochain, le 9 mai, à 10 heures.

Les plus enthousiastes auront déjà ressorti leur T-shirt "Abbey Road" et leur carte bleue, prêts à aller voir Paul McCartney sur scène, les cheveux grisonnants et les mains qui tremblent un peu, certes, mais Paul McCartney quand même.


À voir aussi sur konbini :