Les « AirPods » qu’Apple veut substituer à vos vieux écouteurs coûteront 179 euros. (© Apple)

iPhone 7 : voilà pourquoi la prise jack disparaît (et il n'y a pas que de bonnes raisons)

En supprimant la prise jack de son nouvel iPhone, Apple a déchaîné les réactions, pour comme contre. Dans cette cacophonie, on a essayé d'entendre la raison.

Les "AirPods" qu'Apple veut substituer à vos vieux écouteurs coûteront 179 euros. (© Apple)

Les "AirPods" qu'Apple veut substituer à vos vieux écouteurs coûteront 179 euros. (© Apple)

Pour annoncer son nouvel iPhone, septième du nom, Apple n'a rien changé à sa vénérable liturgie : véritable cérémonie de baptême à la gloire du nouveau venu, la keynote était également l'occasion de célébrer le décès d'un être cher.

Publicité

Une génération après le port disquettes et seulement quelques années après le lecteur CD, nous sommes au regret de vous annoncer la disparition de la prise pour câble audio de 3,5 millimètres, mieux connu sous le nom de "prise jack", des smartphones de la marque. Une décision pesée, examinée, jugée, commentée et critiquée en bonne et due forme.

Pourquoi ce n'est pas si mal

Anticipant cette annonce qui n'était décidément pas un scoop, déjà en juin dernier, Wired s'est positionné pour. Dans cet article, le journaliste du magazine high-tech plébiscite la solution Lightning ou sans fil pour des raisons de meilleure qualité audio, mais aussi tout simplement de progrès bête et méchant : eh ouais les gars, le câble jack 3,5 mm équipait déjà le Walkman Sony en... 1979 : la préhistoire ! Comme Le Monde nous le rappelle, le principe de la prise jack a même 140 ans.

Hier soir, Greg Joswiak, vice-président d'Apple, n'a pas eu de mot assez durs pour vous le faire comprendre à vous autres, pauv' ringards :

Publicité

"Ce connecteur audio a plus de 100 ans, explique Greg Joswiak. La dernière innovation en date, c’était il y a cinquante ans. Et vous savez ce que c’était ? Il ont fait une prise plus petite. Rien n’a été touché depuis. C’est un dinosaure. Et il est grand temps de faire changer les choses."

Le progrès, c'est lucratif

Sans doute le fait qu'Apple compte engranger plus de 16 milliards de dollars en cinq ans grâce à cette technologie, d'après Reuters, n'est pas étranger à cette diatribe féroce contre l'Ancien monde et ses has been à casques filaires.

Plus qu'un décès naturel de la technologie, il s'agit donc d'un limogeage en règle qui n'a pas demandé autant "de courage" que Phil Schiller, vice-président marketing d'Apple, le revendique. De belles larmes de crocodile. Car comme note Franceinfo, Apple ne fait que suivre une tendance observée depuis plusieurs années.

Publicité

Alors que la vente des casques audio Bluetooth représente désormais 54 % du marché aux États-Unis ces derniers mois, la firme possède déjà le leader du marché, j'ai nommé Beats – qu'elle a acquis il y a deux ans pour trois milliards de dollars. Dans la plus pure tradition jobsienne, Apple table sur le futur. Même si la pression populaire, notamment incarnée par une pétition de plus de 300 000 signataires qui veulent conserver leur prise jack, semble pencher dans le sens inverse.

Gain d'espace

Or il faut reconnaître que supprimer la prise jack, c'est gagner de la place. Cela peut sembler minuscule mais à l'échelle d'un iPhone, chaque millimètre carré compte. Ce gain d'espace permet d'en attribue plus à la batterie, qui gagnerait alors une à deux heures d'autonomie. Autre avantage, et non des moindres celui-ci : votre coûteux smartphone est plus étanche.

De plus, c'est grâce à ce gain de terrain que l'objectif photo pourra être plus performant. Instagram a encore de beaux jours devant lui.

Publicité

Apple contre le reste du monde

Mais les argument contre cette disparition sont légion. Tout d'abord, Apple continue à s'enfermer dans sa spirale de produits propriétaires qui en fait une société si énervante aux yeux de bien des consommateurs. Alors que (quasiment) chaque produit dispose d'une prise jack 3,5 mm, cette technologie analogique, libre de droits et en vente partout dans le monde, il n'y aura que les smartphones de la marque à disposer du port Lightning.

Pire que l'exclusivité, qui n'est après tout qu'une formalité si vous êtes déjà un apôtre de La Pomme, il faut tout de même avaler la non-rétroactivité des produits : ouaip, avec Apple, le mot "obsolescence programmée" prend tout son sens.

À ce propos, BuzzFeed se pose finalement la meilleure question : le monde est-il prêt ? Sans doute pas car de trop nombreux produits du quotidien, et pas seulement votre téléphone, sont dotés d'une fiche 3,5 mm – véritable branchement universel. Et de lister les casques audio, les ordinateurs portables, les écrans en avion, les micros, les enceintes, les systèmes de surveillance pour bébés...

Pour remplacer en bonne et due forme les écouteurs anciens, Apple vend désormais, et c'est là où ça fait mal, des écouteurs sans fil au prix de 179 euros. Le problème supplémentaire posé par cette "innovation" ? La possibilité de les perdre constamment.

Impact écologique

Aussi, ne parlons pas de l'empreinte écologique désastreuse qu'entraîne le pari de la disparition de ce câble : il faudrait vivre en ermite pour ignorer le succès des produits Apple : à la sortie de l'iPhone 6s, Apple a vendu plus de 13 millions de smartphones.

On peut légitimement imaginer que ce sont des millions de câbles qui vont finir à la poubelle avec ce revirement technologique. Pas vraiment l'idée qu'on se fait du "progrès".

Par Théo Chapuis, publié le 08/09/2016

Copié

Pour vous :