AccueilMusique

Contrôlée à Roissy, la chanteuse Pretty Yende brutalisée et "traumatisée" par la police

Publié le

par Hong-Kyung Kang

(© Instagram / @pretty_yende_officiel)

"La violence policière est réelle […]. Ils m’ont fouillée comme si j’étais une criminelle", déclare la soprano sud-africaine.

La chanteuse lyrique sud-africaine Pretty Yende a affirmé mardi sur les réseaux sociaux avoir été traitée "comme une criminelle" par la police française à son arrivée la veille à l’aéroport de Roissy. Dans un message posté sur Instagram, la chanteuse noire, qui se produit actuellement au théâtre des Champs-Élysées à Paris dans un opéra de Bellini, explique avoir été "traumatisée" par un contrôle à l’aéroport Charles-de-Gaulle :

"La violence policière est réelle, pour les gens qui me ressemblent", écrit la soprano. "Ils m’ont déshabillée et fouillée comme si j’étais une criminelle et m’ont placée dans une cellule", poursuit-elle.

La police conteste les faits

Arrivée de Milan, l’artiste de 36 ans disposait d’un passeport sud-africain dépourvu de visa, a indiqué de son côté une source policière française à l’AFP. Selon cette source, il n’y aurait pas eu d’incidents et il ne lui aurait pas été demandé de se déshabiller.

Placée dans une "salle de maintien" le temps d’examiner sa situation, Pretty Yende en est sortie une heure et demie plus tard avec un visa de régularisation qui lui a permis d’entrer sur le territoire français, a précisé une source aéroportuaire. Il s’agit de "vérifications d’usage" et la chanteuse n’a pas été ciblée en raison de sa couleur de peau, a ajouté cette source.

Quant à la chanteuse, elle a exprimé sa gratitude à toutes les personnes qui lui ont apporté du soutien dans une nouvelle publication sur Instagram dans laquelle elle revient sur l’affaire :

"Je ne partage jamais les expériences outrageuses que je traverse […], mais je ne pouvais pas garder le silence. Soyons reconnaissants que je sois vivante pour raconter mon histoire, et je n’ai pas été interrogée brutalement et torturée physiquement comme beaucoup, même à ce jour."

Née en mars 1985 dans une petite ville à 300 km de Johannesburg, Pretty Yende a vu sa carrière lyrique décoller à l’âge de 26 ans. Elle a chanté depuis à Vienne, Berlin, Los Angeles, Barcelone, Hambourg et Paris.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :