featuredImage

Pourquoi Eminem porte des classiques du rap sur ses tee-shirts

Actuellement en Australie pour sa tournée Rapture, le rappeur star de Detroit explique la raison de ses tee-shirts symboliques

Lors de l’un de ses concerts en Australie, Eminem s’est exprimé sur sa nouvelle coutume, celle de porter sur scène des tee-shirts à l’effigie de classiques du rap. Profitant d’une pause entre deux morceaux, le rappeur de Detroit s’explique sur cette constante de mettre en avant des albums et artistes peu connus du grand public actuel.

Voir cette publication sur Instagram

The new generation must pay attention to this!!!

Une publication partagée par EMINEM (@17eminem) le

Eminem souhaite ainsi donner envie aux nouvelles générations de s’intéresser à des artistes qui ont changé la musique rap, comme Masta Ace, Kool G Rap ou LL Cool J. Eminem spécifie même que le Rapture Tour a failli s’appeler le Rap Shirt Tour et que ce concept de passeur de culture est très important pour lui.

Sur la pochette de Kamikaze, Eminem rendait déjà hommage à un classique du rap. En reprenant l’avion écrasé de Licensed To Ill, Em plaçait un énorme clin d’œil aux Beastie Boys et leur premier album fondateur chez Def Jam. Même le nom de la tournée, Rapture, est un hommage à l’un des premiers morceaux pop faisant référence au rap, le hit de Blondie avec Fab Five Freddy sorti en 1981 et qui sera la toute première vidéo à être diffusée sur MTV. Un véritable symbole.

C’est au final très important de voir une star planétaire comme Eminem se sentir empli de la mission de faire connaître l’histoire du rap à son public. Alors que les nouveaux artistes sont plutôt tournés vers le futur et se basent sur des références de plus en plus rapprochées dans le temps, Eminem se sert de son exposition hors norme pour placer ses influences et jalons culturels, pour ne pas oublier le passé afin de construire un avenir solide et serein.

Bien sûr Eminem a sorti plusieurs classiques très connus et évidents, comme Illmatic de Nas, le premier album de Big L ou Bad de LL Cool J, mais ses choix les plus intéressants sont ceux que tout le monde (ou presque) a oubliés.

Cette représentation vestimentaire permet aussi de créer une carte assez précise des moments forts de l’âge d’or du rap américain, une véritable discothèque idéale du hip-hop de la fin des années quatre-vingt et du début des années quatre-vingt-dix. C’est d’ailleurs aussi très intéressant de voir que la période balayée par Eminem sur ses tee-shirts est assez courte, de 1988 à 1995, sept années très fournies qui marquent le basculement du rap dans l’ère moderne.

Revoyons ensemble quelques classiques oubliés qu’Eminem a mis à l’honneur sur ses tee-shirts.

Masta Ace - Take A Look Around (1990), SlaughtaHouse (1993) & Sittin' On Chrome (1995)

Masta Ace est un rappeur très important dans la carrière d’Eminem. En Europe comme en Australie, Eminem a vraiment mis en valeur ses trois premiers albums sur ses tee-shirts. La technique et le flow de Ace ont été vraiment déterminants pour Em, au début de sa carrière dans le rap.

Masta Ace représente tout ce que le rappeur de Detroit aime dans cette musique : Un univers fouillé, une famille très forte – le Juice Crew –, et une évolution naturelle au milieu des années quatre-vingt-dix. Masta Ace a pavé une route pour le rap moderne et Eminem n’est pas près de l’oublier. En étant le rappeur le plus présent sur ses tee-shirts, Slim Shady souhaite vraiment que son public le comprenne.

 

Audio Two - What More Can I Say? (1988) / MC Lyte - Lyte as a Rock (1988) - First Priority Music

Les albums de Audio Two et MC Lyte reviennent régulièrement dans les références d’Eminem. Les breakbeats durs et les rimes éclatantes du label First Priority Music ont vraiment forgé le style frontal du rappeur de Detroit, son énergie hors norme et son bagout effronté. Eminem est tellement influencé par ces premiers disques qu’il porte un tee-shirt avec le logo du label, pièce rare et très codifiée.

Audio Two sont surtout connus pour le hit "Top Billin" et ses paroles reprises de nombreuses fois. De son côté, MC Lyte a été l'une des premières voix féminines dans le rap à grande échelle, avec Roxanne Shanté. Deux symboles forts qu’Eminem aime mettre en avant pour leur réussite indépendante et leur impact musical.

 

Nice & Smooth - Aint A Damn Thing Changed (1991)

Nice & Smooth est un duo très important du hip-hop de la fin des années quatre-vingt. Connu pour son alliance entre les attaques très pêchues de Greg Nice et les susurrements charmeurs de Smooth B, le groupe de New York a de nombreux hits à son actif comme "Hip Hop Junkies" ou "Funky for You" .

Aux côtés d’Ed Sheeran et 50 Cent, Eminem a porté à Londres un tee-shirt représentant la pochette du deuxième album du groupe, Aint A Damn Thing Changed, choix assez technique car totalement absent des plateformes de streaming. Nice & Smooth est un duo un peu oublié maintenant mais vraiment emblématique de l’âge d’or du rap. Merci encore Em !

 

Paris - The Devil Made Me Do It (1990)

Paris est l'un des artistes de la côte ouest régulièrement cité par Eminem. Sa musique est révolutionnaire et violente, un brûlot politique qui ressemble à une émeute rythmique. Originaire de San Francisco, Paris est proche du mouvement des Black Panthers qui a été créé à Oakland, juste en face.

Véritable mentor pour toute une scène locale, Paris est donc aussi un modèle pour Eminem qui tient au côté brut et parfois extrémiste du rap. The Devil Made Me Do It est son premier album qui sort au tout début des années quatre-vingt-dix, quelques mois avant les émeutes de Los Angeles, suite au passage à tabac filmé de Rodney King. Toute une époque, tout un univers à redécouvrir d'urgence.

 

Organized Konfusion - Stress: The Extinction Agenda (1994)

Il n’est pas étonnant de voir Eminem avec un tee-shirt aux couleurs du groupe Organized Konfusion. En effet, le rappeur de Detroit a souvent clamé en interview que Pharoahe Monch, membre de ce duo du Queens à New York, était l'une de ses principales influences. La musique d’Organized Konfusion est une véritable explosion de flows qui varient comme des montagnes russes, de phrases aux multiples rimes internes et de formules ésotériques puissantes, parfois encore indéchiffrables.

Sur leur deuxième album sorti en 1994, Stress: The Extinction Agenda, toutes leurs qualités sont poussées au maximum. Les joutes entre Pharoahe Monch et Prince Po, son acolyte au sein du groupe, ne cessent de monter crescendo, notamment sur le morceau éponyme Stress qui ne peut que faire monter en chacun une adrénaline constante et pure.

 

Raheem - The Vigilante (1988)

Là on est clairement sur l'un des disques les plus obscurs qu’Eminem ait pu arborer sur un tee-shirt. Raheem est un rappeur de Houston qui fait partie de la toute première mouture des Geto Boys, le NWA du sud américain qui verra naître plus tard les talents de Scarface, Willie D, Big Mike et Bushwick Bill.

En 1988, Raheem est quasiment le seul rappeur de Houston à sortir un album aussi important et consistant que The Vigilante. Signé sur le légendaire label Rap-A-Lot de J. Prince, le rappeur s’y présente comme une alternative à LL Cool J, Rakim et Big Daddy Kane, avec l’ambiance texane et un univers plus électronique dans les productions. Malheureusement après ce très bon album, Raheem disparaîtra des Geto Boys puis de Rap-A-Lot. Scarface finira par le remplacer comme roi légitime du rap à Houston.

En portant ce tee-shirt à Hanovre en Allemagne à l’été 2018, Eminem fait vraiment preuve d’une culture très précise du rap de la fin des années quatre-vingt. Surtout avec cette pochette éclatante qui représente bien tout le style de l’époque, entre peinture mexicaine révolutionnaire et promotion de combat de boxe. Un trésor enfui à creuser d’urgence !

 

D-Nice - Do Tha Rescue (1991)

D-Nice est un élément clé du rap moderne. Membre du groupe légendaire Boogie Down Productions avec KRS One, il remplacera Scott La Rock, l’emblématique DJ tué dans la rue en 1987. Même si la tâche était ardue, D-Nice s’en sort avec brio et se mettra même à la production puis au rap.

Ses deux albums, Call me D-Nice et To Tha Rescue, sont très marqués par la puissance des batteries de l’époque, programmées comme des rouleaux compresseurs. D-Nice est moins contestataire et politique que son collègue KRS One, mais son engagement est plus dans l’énergie et le rendu musical, très moderne pour l’époque. Ce son très particulier du début des années quatre-vingt-dix est un véritable électrochoc pour Eminem qui porte aussi régulièrement sur ses tee-shirts des albums de KRS One, Scott La Rock ou Boogie Down Productions.

 

King Sun - XL (1989)

King Sun est lui aussi un acteur oublié du mouvement hip-hop à ses débuts. Afro-centriste et membre de la Five-Percent Nation, il réalisa deux albums importants : Righteous But Ruthless en 1990 et ce fameux XL en 1989.

Virulent et efficace, King Sun se range du côté d’artistes comme X-Clan, Brand Nubian, Poor Righteous Teachers ou Lakim Shabazz, un autre tee-shirt qu’il porta à Oslo justement. Eminem puise sûrement dans ses classiques sa révolte constante et son flow acerbe.

 

Boogiemonsters - Riders of the Storm: The Underwater Album (1994)

Cet album des Boogiemonsters est une véritable pépite, connue uniquement des fanatiques. En portant ce tee-shirt à Auckland en Nouvelle-Zélande en mars 2019, Eminem prouve son goût très sûr en classiques du rap des années quatre-vingt-dix. Boogiemonsters est un groupe du Bronx qui a eu une carrière très courte, quasiment résumée à cet album ésotérique et technique sorti en 1994 : Riders Of The Storm: The Underwater Album.

Grand précurseurs des rimes sans fin et des explorations spirituelles, le groupe a toujours eu une influence grandissante auprès de ses contemporains, notamment par son traitement très poussé de la spiritualité entre rastafari, mysticisme et religions africaines. Mais peu de temps après avoir réalisé ce premier album, les trois membres du groupe se convertissent au culte de l’Église Adventiste du Septième Jour et transforment leur musique en véhicule religieux, moins intéressant.

Pourtant les différentes questions et labyrinthes posés dans ce premier album mythique ont clairement influencé la musique d’Eminem, jusqu’à finir sur ce tee-shirt.

 

Rares sont les albums arborés par Eminem à être disponibles sur les plateformes de streaming, le mode de consommation actuel de la musique. Porter ces tee-shirts représente donc une volonté manifeste de Eminem de rappeler aux yeux du monde l’importance déterminante d’une ère entière de l’histoire du rap, aujourd’hui presque passée sous silence. Il s’agit d’un hommage fort aux pionniers du rap moderne et une époque bénie qui verra naître les frasques du Slim Shady.

Par Aurélien Chapuis, publié le 06/03/2019

Copié