Vashon Jordan Jr. / Twitter

Pourquoi Chance est bien plus qu’un simple rappeur

Chance The Rapper s’investit dans les élections municipales de Chicago.

© Vashon Jordan Jr. / Twitter

Des années que ses fans l’imaginent maire. À Chicago, sa ville natale, Chancelor Bennett de son vrai nom, fait partie de ceux qui comptent, musicalement parlant bien sûr mais aussi d’un point de vue social et politique. Ce mardi 16 octobre, il avait déclaré via Twitter qu’il tiendrait une conférence de presse assez spéciale retransmise en direct depuis la mairie de Chicago. Une annonce accompagnée d’un autre tweet, encore plus évocateur.

Publicité

Alors, quand Chance The Rapper est apparu devant les nombreuses caméras venues immortaliser cette annonce, nombreux étaient ceux qui le voyait candidat au poste de maire de la ville. Un poste auquel il songe depuis de nombreuses années, non seulement parce que ses fans le réclame, mais aussi parce qu’il agit pour la jeunesse qui, à ses yeux et à juste titre, représente l’avenir.

Et si Chance the Rapper n’a finalement pas annoncé sa candidature, c’est parce qu’il a tenu à afficher publiquement son soutien à Amara Enyia, "activiste communautaire et avocate qui a commencé à travailler à l’hôtel de ville avant de devenir directrice exécutive d’une organisation à but non-lucratif", indique le magazine Rolling Stone.

Amara Enyia, lors de la conférence de presse annoncée par Chance The Rapper. © Vashon Jordan Jr. / Twitter

Publicité

Avant de laisser la parole à Amara Enyia, Chance a tenu à détailler les raisons qui l'ont poussé à soutenir la candidate à la mairie de Chicago. Sa volonté de "travailler" avec elle, laisse supposer qu’il aimerait s’impliquer davantage dans la vie politique de sa ville natale : "Je veux travailler avec quelqu’un qui parle de changement, quelqu’un qui parle de nos communautés et quelqu’un qui parle d’équité, qui est juste." Cette personne "dont les points de vue concordaient avec moi serait évidemment la candidate Amara Enyia."

Dans un entretien, accordée à Genius en marge de la sortie de son morceau "I Might Need Security", Chance accusait Rahm Emanuel, le maire actuel de ne pas faire le nécessaire pour la jeunesse de Chicago :

Publicité

"Mon père était habitué à travailler avec lui. Il n’a plus du tout besoin d’être maire. Je suis presque sûr qu’il cherche à être réélu à Chicago, mais il a fermé plus d’une centaine d’écoles au sein de la ville, et a tenté de cacher les cassettes vidéos de Laquan McDonald quand il a été assassiné par la police".

Une accusation qui, à défaut d’être vérifiable, se justifie par les treize longs mois d’attente entre l’assassinat du jeune homme et la diffusion publique d’une vidéo montrant les faits.

À noter que ce n’est pas parce que Chance The Rapper ne se présente pas qu’il n’agit pas pour les enfants de Chicago, bien au contraire. Son activisme, il l’a concrétisé notamment avec sa fondation Social Works qui "vise à rendre autonome les jeunes à travers les arts, l’éducation et l’engagement civique tout en favorisant le leadership, l’accessibilité et la positivité à Chicago."

Publicité

Un programme qui se traduit par de nombreuses actions allant dans ce sens, comme la création d’un nombre incalculable d’événements socioculturels en collaboration avec les écoles et associations locales.

En mars 2017, après une rencontre jugée décevante avec Bruce Rauner, le gouverneur républicain de l’État de l’Illinois, le rappeur avait décidé de faire un premier don d’un million de dollars aux écoles publiques de sa ville, assorti d’un appel au don. Un don qu’il justifiait par sa volonté de palier la décision du gouverneur de poser son veto sur les 215 millions que les écoles publiques de Chicago devaient recevoir.

Quelques mois plus tard, en septembre 2017 lors d’une conférence de sa fondation dans l’enceinte du centre culturel Harold Washington, Chance The Rapper annonçait un nouveau don de 2,2 millions de dollars aux écoles publiques de sa ville. Une somme qui avait été répartie entre 20 écoles, à hauteur de 100 000 dollars chacune.

"À l’heure actuelle, Chicago est constitué de deux villes – dont une au sein de laquelle certaines familles se sont déplacées de leurs propres quartiers où elles vivaient depuis des générations. Les écoles communautaires manquent de ressources et sont fermées, ce qui laisse à certaines familles peu ou pas d’options scolaires de qualité", explique Amara Enyia sur le site internet officiel de sa campagne municipale.

De son côté, rien n’est très clair quant à la mission qu’occuperait Chance The Rapper dans l’équipe d’Amara Enyia, si elle arrive à remporter l’élection. Mais une chose est sûre, Chandelor Bennett est voué à bien plus qu’une simple carrière musicale. La notion d’artiste engagé n’est pas assez forte pour définir ce qu’il apporte réellement à la ville de Chicago.

Par Henri Margueritte, publié le 17/10/2018

Pour vous :