AccueilMusique

Pour son premier meeting, Kanye West fond en larmes en parlant d'avortement

Publié le

par Pénélope Meyzenc

©Youtube

Gilet pare-balles sur le torse, le rappeur a tenu un discours complètement décousu.

Critique de Harriet Tubman, larmes en parlant de l’avortement et promesse de légalisation de la marijuana : Kanye West a tenu un discours plus que confus lors de son premier meeting présidentiel. Si le rappeur a dépassé la date limite pour apparaître sur la liste officielle des candidats aux élections présidentielles américaines dans plusieurs États, il est tout de même parvenu à s’inscrire sur celle de l’Oklahoma. Ce dimanche 20 juillet, il s’est donc exprimé pour la première fois dans le cadre de sa "campagne", à Charleston, en Caroline du Sud. 

Aucun podium ni même de micro, c’est un candidat confus qui s’est présenté à l’Amérique, vêtu d’un gilet pare-balles portant l’inscription "sécurité" sur le torse. Ce n’est pas seulement le manque d’organisation de l’évènement qui a surpris, mais son discours décousu, comme le rapportent les médias américains. 

Au cours de son intervention, le rappeur a accueilli sur scène plusieurs participants du meeting, pour qu’ils posent leurs questions. C’est uniquement à partir de ces interventions que Kanye a partagé ses propres positions politiques, passant sans transition d’une critique de Harriet Tubman, abolitionniste américaine, à la question de la légalisation de la marijuana. 

Outre ce genre de déclarations dénuées de liens avec le reste de son discours, c’est finalement son intervention sur le sujet de l’avortement qui a choqué. Le rappeur a en effet commencé à pleurer après avoir révélé qu’il voulait initialement que sa femme, Kim Kardashian, avorte avant la naissance de leur premier enfant. Entre les larmes, Kanye a déclaré qu’il avait failli "tuer sa fille". Il a tout de même assuré ensuite ne pas être contre l'avortement.

À voir aussi sur konbini :