Pour la première fois depuis 10 ans, Pitchfork a mis 10/10 à un album

Un très beau score pour le nouvel album de Fiona Apple, "Fetch the Bolt Cutters".

Fut un temps où la presse musicale était florissante et influente. Mais la crise du milieu, le changement des modes de consommation, l’arrivée du streaming et des réseaux sociaux ont, petit à petit, eu raison de cette dernière. Dans son sillage, il reste des magazines papier qu’on compte sur les doigts d’une main, de nombreux sites et quelques institutions. Parmi ces dernières, la plus respectée sur Internet demeure sans nul doute Pitchfork.

Ce média, fondé en 1995, est connu pour sa rigueur et ses critiques particulièrement regardées. Au départ, on pouvait tomber sur des notes vraiment basses comme excellentes. Puis, avec le temps, le média est devenu plus raisonnable, et les 10/10 n’ont quasiment plus été donnés. Pour vous donner une idée, entre 1996 et 2002, dix albums ont reçu la meilleure note possible. Et depuis, seulement deux.

Publicité

D’ailleurs, jusqu’à ce vendredi 17 avril, il n’y en avait qu’un, et c’était My Beautiful Dark Twisted Fantasy de Kanye West. Mais voilà qu’après dix ans sans n’avoir jamais attribué de 10/10, Pitchfork a (enfin) remis ça. Et le mérite revient à Fiona Apple. L’artiste américaine vient de sortir son cinquième album, Fetch the Bolt Cutters, ce vendredi 17 avril. Un projet qui a visiblement séduit le média américain.

Preuve de la puissance que peut encore avoir le média : l’artiste s’est retrouvée en "trending topic" sur Twitter, comprendre que son nom a été tweeté plus de 45 000 fois en quelques heures à peine rien qu’en France.

Publicité

Un Saint-Graal bien rare

C’est donc un véritable évènement, surtout si l’on regarde de plus près les douze autres disques ayant reçu cette note. Le dernier en date était l’excellent My Beautiful Dark Twisted Fantasy de Kanye West, sorti en 2010. Avant cela, il faut aller piocher du côté du cru 2002, avec le disque de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot, et celui de …And You Will Know Us by the Trail of Dead, Source Tags & Codes.

Sinon, dans l’ordre chronologique, il y a eu Gay? de 12 Rods et El Producto de Walt Mink en 1996. Puis Amon Tobin avec Bricolage et Radiohead avec OK Computer en 1997, l’album live The Bootleg Series Vol. 4: Bob Dylan Live 1966, The "Royal Albert Hall" Concert de Bob Dylan en 1998, I See a Darkness de Bonnie 'Prince' Billy ainsi que The Soft Bulletin des Flaming Lips en 1999. Sans oublier le plus beau de tous : Kid A de Radiohead en 2000.

Premier constat : Fiona Apple est la première femme à recevoir cette notation exceptionnelle. Une autre remarque pourrait être faite sur le fait qu’il n’y a qu’un album de rap et qu’un disque de musique électronique sur les douze albums qui ont obtenu la meilleure note (oui, Radiohead demeure du rock, même si la frontière sur Kid A est plus floue).

Publicité

D’autres disques cultes ont pu recevoir des 10/10 pour des rééditions, mais cela ne compte pas. Reste une anomalie : Robert Pollard, et l’un de ses premiers disques solo, Relaxation of the Asshole. Ce dernier a reçu, à sa sortie en 2005, une double note, un 10 et un 0. Depuis le changement de la maquette du site, il n’arbore plus qu’un 0, mais la critique demeure inchangée et explicite cette drôle de notation.

En espérant qu’il ne faudra plus attendre aussi longtemps avant de revoir une telle notation de la part du média américain.

Par Arthur Cios, publié le 17/04/2020