LONDON, ENGLAND – JUNE 27: Omar Souleyman performs at the launch of Skepta’s new fashion label « Mains » at Selfridges on June 27, 2017 in London, England. (Photo by David M Benett/Dave Benett/Getty Images)

Destinée à tous, cette playlist 100% rebeu pour fêter l'Aïd jusqu'au bout de la nuit

"Ya Zina", voici 10 titres featuring amour, fête et paix. De Nancy Ajram à Raïna Raï en passant par Omar Souleyman.

Le soleil se couche. La fête bat son plein ; bouffe, musique et bonne humeur à foison autour de vous. D'autres sont seuls, loin des leurs. Ou tout simplement curieux ou friands de musique arabe. Pour tous, voici la playlist qui va vous faire voyager tout en bougeant épaules et bassin, dans laquelle se confondent chansons purement du bled, gros titres arabo-commerciaux, chaâbi et sons électro-orientaux actuels, en vous souhaitant un Aïd moubârak à toutes et tous.

Publicité

L'Aïd el-Kebir est la fête la plus importante de la religion musulmane. Et est avant tout un moment de partage ouvert à tous, outre les religions. C'est pour cela que : beurs, blancs, blacks et amis du monde entier, ces morceaux vous sont à tous destinés.

Il s'agit ici d'un petit mélange entre de grosses chansons pop-rebeu' et (c'est difficilement assumé) bien commerciales outre-Méditerranée, de titres électro en provenance d'artistes qui ont fait des sonorités orientales leur spécialité tels qu'Acid Arab, les trois sœurs d'A-WA ou Omar Souleyman, de chaâbi (genre musical populaire nord-africain) ou encore de classiques de la musique arabe.

Découvrez, aimez, zappez, rigolez, dansez et, surtout, ne cessez jamais de garder la pêche, peu importe sa couleur, peu importent les saisons. Écoute-moi ça, camarade :

Publicité

A-WA - "Habib Galbi"

504 break chargé, allez, montez les neveux. Notre voyage commence ici, depuis la France, avec nos trois sœurs préférées (oui, avant celles de Charmed). Elles combinent à la perfection folk yéménite et rythmes électroniques, et nous vous les présentions juste ici y a un bon bout de temps déjà.

Nancy Ajram - "Ah W Noss"

Allez, on poursuit doucement et avec quelque chose de complètement différent. Un son que je n'assume pas devant vous. Une musique qui provient du plus profond du "bled mainstreamé" avec une grande dame de la chanson arabo-pop. Elle est Libanaise et s'appelle Nancy Ajram, soit l'un des noms les plus populaires dans le monde arabe (après "Bimo", bien sûr) ou sur les chaînes satellitaires pour les rebeus de France. Dans les années 2000, vivier de sons bien commerciaux, la chanteuse sort un hit en puissance, "Ah W Noss", qu'on peut même, jusqu'à aujourd'hui, entendre lors des sets endiablés d'Acid Arab.

Publicité

Acid Arab - "La Hafla"

Quel meilleur titre que "La Hafla" ("la fête" en arabe) d'Acid Arab pour remuer les épaules jusqu'au bout de la nuit. Laissez-vous (facilement) ambiancer par l'acid house sauce orientale du duo le plus rebeu de la scène électro française.

Publicité

Omar Souleyman - "Ya Bnayya"

Si les deux mecs d'Acid Arab sont les compositeurs les plus rebeus de la scène électro française, Omar Souleyman, père de l'électro arabe et notamment produit par son frère Four Tet, est leur grand oncle. Et, entre autres avec ses classiques comme "Warni Warni" ou "Ya Bnayya" (utilisée dans la B.O du nouveau film de Romain Gavras, Le Monde est à toi), notre parrain à tous. Ça fait une sacrée affaire de famille, tout ça.

Amr Diab - "(Habibi ya) Nour El Ein"

Il a fait craquer toutes les mama qui ont croisé son regard à travers leur télé. et ce clip (retro-kitschement drôle) qui met en valeur le sourire Colgate du plus grand Don Juan du bled. Blague à part, Amr Diab fait partie des chanteurs les plus populaires du monde arabe, et voici sa plus belle lettre d'amour.

Samira Said - "Albal"

Samira Said est l'une des plus grandes chanteuses que le Maroc et le monde arabe aient enfantés. Au sommet de son influence dans les années 2000, elle sort "Albal", que bon nombre de mamans ont écouté en boucle jusqu'à en traumatiser marquer à vie leurs enfants.

Senhaji - "Nsiba"

Chauds ? Bien. Là, c'est le moment de bouger les hanches comme jamais. Senhaji est l'une des figures historiques du chaâbi, genre musical populaire qui vient tout droit du Maghreb.

Bachar Mar-Khalifé - "Lemon"

On remonte des profondeurs arabique pour revenir un peu plus haut sur la mappemonde. Chanteur, compositeur et multi-instrumentaliste franco-libanais, Bachar Mar-Khalifé est dans la même veine qu'Omar Souleymane.

Cheb Khaled - "Didi"

Pour le plaisir, un gros classique indémodable. Le solo de trompettes dans "Didi" a pris le dessus sur le "Abdel Kader" d'1, 2, 3 Soleil.

Tarkan - "Kiss Kiss"

Petit écart non maîtrisé, petit bonus bien cliché de fin de soirée, dédié à nos amis turcs. Quand j'entends chanson + Turquie : il y a forcément Tarkan qui va avec.

Bonus.

La plus belle de toutes. 

Aïd moubârak à toutes et à tous.

Par Rachid Majdoub, publié le 06/07/2016

Pour vous :