De la solitude au cœur brisé, cette playlist traverse les 11 étapes de l'amour

Coup de foudre, première nuit, amour fou et rupture... Tous les états de l'amour en 11 morceaux-clés.

L'Amour avec un grand A, ou tout en minuscules... Pour la Saint-Valentin, Konbini fait battre ton cœur en te racontant l'amour sous toutes ses formes. On te souhaite un Lovely Day !

L’amour est un cycle dans lequel on entre seul·e et duquel on sort assez souvent seul·e aussi, avec un million d’émotions et de moments incroyables entre les deux. Mais à la fin, l’amour gagne toujours : cette playlist fonctionne en boucle, et elle est à remettre au début dès la fin. Quand une relation se termine, elle en cache souvent une autre. La vie continue.

Publicité

Voici donc notre bande originale de l’amour avec un morceau pour chaque étape, chaque événement, de la solitude à l’amour fou en passant par le premier rendez-vous, la relation durable, les embrouilles et la rupture. Faites ce voyage avec nous !

Playlist Lovely Day : 11 étapes de l'amour sur Spotify

1. La solitude : Hall & Oates – "Alone too Long"

Dans ce morceau extrait de son quatrième album éponyme sorti en 1975, le duo composé de Daryl Hall et John Oates évoque la solitude d’un homme qui a réussi sa vie, roulant dans la ville en limousine. Il a tout ce qu’il faut, sauf l’essentiel : de l’amour. Peut-être qu’il est resté seul trop longtemps. C’est le moment.

Publicité

2. Le coup de foudre : Teddy Pendergrass – "Love T.K.O."

Dans le morceau légendaire tiré de son cinquième album TP en 1980, Teddy Pendergrass parle d’amour comme d’un combat. Il est resté debout malgré les coups et les problèmes. Mais il est prêt, il cherche son prochain K.-O. technique : le coup de foudre en forme de coup de poing. Un classique du genre composé par Dexter Wansel et samplé dans plus de 90 morceaux de tous les styles.

Publicité

3. Le flirt : Willie Hutch – "I Choose You"

Ce moment où tu as trouvé ton ou ta crush et que tu cherches à le·a conquérir… Willie Hutch l’exprime de la meilleure façon dans ce morceau extrait de la BO du film The Mack sorti en 1974. Je t’ai choisi·e, est-ce que tu veux de moi ? C’est la période du cache-cache, du jeu et des petites histoires. Parfois, ça marche, d’autres fois, ça foire. Mais l’engouement est là, comme dans la voix et l’instru de Willie Hutch. Épique.

4. Le premier rendez-vous : Norman Connors – "You Are My Starship"

Après avoir décroché un premier rendez-vous, rien de tel que Norman Connors et son "You Are My Starship" pour conclure comme Jean-Claude Dusse. Extrait du superbe album du même nom sorti en 1976, ce morceau a tout ce qu’il faut de légèreté comme de profondeur pour engager tout ce qu’on a sur la table, comme si on lançait les dés les yeux fermés, avec une vision rêvée dans la tête.

Publicité

5. La première nuit : The Isley Brothers – "Between the Sheets"

Dès le premier regard ou après de nombreux rendez-vous vient la première nuit et les corps nus qui se mélangent. Pour ce moment, rien de mieux que les Isley Brothers et leur "Between the Sheets" sorti en 1983 sur leur album du même nom, qui marque un tournant synthétique dans leur énorme carrière. Tout est assez explicite dans ce titre pour décrire ce qu’il se passe entre les draps. La boucle iconique sera d'ailleurs reprise par Notorious B.I.G. sur son premier grand hit, "Big Poppa".

6. La relation régulière : Al B. Sure – "Nite & Day"

Quand le flirt devient un couple, quand l’amour dure, rien ne vaut Al B. Sure. Al annonce qu’il est prêt à dire ses sentiments à sa moitié jour et nuit, à l’infini. Ce début de relation régulière est souvent grisant et la musique new jack des années 1980 symptomatique d’Al B. Sure est un parfait exemple de cette émotion.

7. L'amour fou : Minnie Riperton – "Inside My Love"

Quand la relation dure, les sentiments se transforment, ils deviennent personnalisés, différents, ils se creusent, se collent aux parois, ils sont partout sans être réellement palpables. Avec sa voix incroyable, Minnie Riperton est l’artiste rêvée pour cette étape. Son "Inside My Love" est perturbant par son intimité, sa fragilité et en même temps sa force extrême. Un joyau qui brille dans toutes les histoires amoureuses du monde.

8. Les hauts et les bas : Ohio Players – "Love Rollercoaster"

Parfois (souvent), la relation amoureuse se tasse. Après quelques semaines, mois, années, elle se transforme et rencontre des hauts et des bas. C’est toujours de l’amour, mais ça monte et ça descend comme des montagnes russes. Le groupe funk électrique Ohio Players a parfaitement retranscrit ce passage en 1975 dans le morceau "Love Rollercoaster", repris plus tard par les Red Hot Chili Peppers sur la BO du film Beavis & Butt-Head Do America.

9. La rupture : One Two Three – "Another Knife in My Back"

Après des semaines compliquées, la relation se tend, les coups bas pleuvent, les assiettes volent. Le couple ne s’entend plus. Parfois, ça mène à la trahison, au coup de couteau dans le dos. C’est le propos de ce hit du groupe One Two Three, qui parle des tensions grandissantes, des communications compliquées, des incompréhensions et des éclats de voix. Le tout sur un rythme soutenu pour qu’on puisse encore danser, même dans la douleur. Le couteau reste planté, mais on est quand même sur la piste du club jusqu’au bout de la nuit.

10. Le cœur brisé : Phil Collins – "In the Air Tonight"

C’est fini, l’amour est mort. Chacun·e rentre chez soi. Pour ce moment, Phil Collins a créé ce morceau exceptionnel plein de spleen et de cinéma, "In the Air Tonight". Il a écrit ce morceau en plein milieu d’un divorce et toute sa colère est exposée en sous-texte dans ce superbe titre que tout le monde connaît. Pourtant, il mérite une écoute neuve, différente, hors contexte pour en apprécier la dimension intemporelle. Quand l’amour est triste, il y a Phil.

11. Le temps passe, mais je t’aime encore : "Al Green – I’m Still in Love with You"

Plusieurs mois ont passé. Le cœur est moins douloureux, la colère est partie. Et l’amour ressuscite. Al Green est le grand spécialiste de l’amour survivant, et il en a souvent fait l’essence de sa musique. Il voulait rester avec "Let’s Stay Together", mais ça n’a pas dû marcher car, quelques mois plus tard, il sort "I’m Still in Love with You". Quand l’amour colle à la peau, ou qu’il est à sens unique. Al Green est peut-être juste un ex relou ?

En tout cas, il permet de terminer la boucle. Vous pouvez maintenant retourner au début, quand vous étiez resté·e solo trop longtemps. Le cycle de l’amour reprend son cours immuable.

Retrouvez toute la playlist Lovely Day sur Spotify.

Par Aurélien Chapuis, publié le 14/02/2020