En Virginie, une pétition pour remplacer un monument confédéré par une statue de Missy Elliott

Initiée par un citoyen de Portsmouth en Virginie, cette campagne, adressée au maire de la ville, entend bien "ébranler, renverser, et inverser la suprématie blanche".

"Nous pensons qu’il est grand temps de remplacer le monument confédéré du quartier d’Olde Towne, qui se trouve entre l’intersection des rues Court et High, par une statue à l’effigie d’un véritable héros de Portsmouth." C’est avec ces mots que s’ouvre la pétition "Replace the Confederate Monument in Portsmouth with statue of Missy Elliott", récemment lancée sur le site Change.org.

Publicité

Initiée par Nathan Coflin, un résident de la ville, cette campagne, qui surgit quelques jours après les événements de Charlottesville (où une femme a été tuée par un homme qui a foncé en voiture sur les participants à contre-manifestation antiraciste), entend bien "ébranler, renverser, et inverser la suprématie blanche" ("put white supremacy down, flip it and reverse it" en anglais, une référence directe au morceau "Work it" de Missy Elliott, dans lequel la rappeuse entonne le célèbre refrain : "Is it worth it, let me work it, I put my thing down, flip it and reverse it").

"Qui de mieux que la rappeuse, chanteuse et productrice Missy 'Misdemeanor' Elliott, auréolée de plusieurs Grammy Awards, pour représenter la culture et l’esprit de notre ville ?", s’interroge dans la pétition Nathan Coflin, qui poursuit :

"Vous vous demandez si l’obtention de cette statue, qui va demander beaucoup de travail, vaut vraiment le coup, n’est-ce pas ? Je vous réponds que oui, et vous demande de vous joindre à moi dans cette cause. Ensemble, nous pouvons ébranler, renverser, et inverser la suprématie blanche. Unissons-nous pour que la mairie érige cette statue en l’honneur de Missy Elliott et tous ceux qui travaillent chaque jour pour faire rayonner la ville de Portsmouth."

Publicité

La culture hip-hop à l’honneur

Cette requête, jusqu’ici signée par près de 22 000 personnes, n’est pas la première du genre. Déjà, en 2015, une pétition demandait à l’État de Géorgie d’ajouter André 3000 et Big Boi, pères fondateurs d’Outkast, aux côtés de Jefferson Davis, Robert E. Lee et Thomas J. "Stonewall" Jackson, trois figures des États confédérés représentées sur le Confederate Memorial Carving, ce monument gravé dans la roche de Stone Mountain.

Par Naomi Clément, publié le 21/08/2017

Pour vous :