AccueilMusique

Possiblement raciste, la rue "Penny Lane" des Beatles pourrait disparaître

Publié le

par Hong-Kyung Kang

The Beatles – Penny Lane

Des militants ont donc demandé que la rue soit renommée.

La lutte du mouvement Black Lives Matter continue, et l’existence des hommages à des personnages historiques racistes est remise en question. C’est également le cas à Liverpool, où certains militants réclament que Penny Lane, l’iconique rue rendue célèbre par la chanson des Beatles, soit renommée. Comme le relaie Consequence of Sound, elle aurait été inspirée par James Penny, un marchand d’esclaves anti-abolitionniste.

En effet, alors que les manifestations contre les discriminations raciales continuaient à Liverpool la semaine dernière, des militants ont barré le nom de "Penny" du panneau indiquant la rue, et ont inscrit la mention "raciste" au-dessus de ce dernier.

Penny Lane apparaît en effet dans une exposition du Musée international de l’esclavage de Liverpool sur des rues de la ville nommée à partir de personnes racistes. Cependant, le musée lui-même a déclaré que le lien entre James Penny et la rue de la chanson des Beatles n’est pas clairement établi. L’établissement a expliqué cette position dans un tweet :

"Il y a un débat pour savoir si Penny Lane a été nommée à partir de James Penny, mais les preuves ne sont pas concluantes […]. Nous sommes en train de mener des recherches sur cette question particulière et nous allons réévaluer notre exposition sur les rues de Liverpool, et la modifier si besoin."

Joe Anderson, le maire de Liverpool, s’est exprimé dans le Daily Mail pour afficher son refus de modifier le nom de Penny Lane, attestant qu’il n’y avait pas de preuve que la rue ait été baptisée ainsi en hommage au marchand d’esclaves. Cependant, Steve Rotheram, maire de la région métropolitaine de Liverpool, a déclaré que "si c’est d’une conséquence directe que cette voie est appelée Penny Lane à cause de James Penny, alors une enquête doit être menée".

Parmi les riverains, les avis divergent : certains Liverpuldiens ont été choqués par le vandalisme des panneaux de la rue, et se sont portés volontaires pour les nettoyer. Jackie Spencer, guide touristique de Liverpool, a même déclaré à la BBC que ces inscriptions étaient le résultat de "pure ignorance". Pour l’instant, aucune information sur l’avancement de l’enquête n’a été donnée.

À voir aussi sur konbini :