Ninho, Nekfeu, PNL : Paris s'impose comme la première ville rap au monde

"La banlieue influence Paname, Paname influence le monde".

Voilà une nouvelle qui réjouirait Arnaud Montebourg. L’ancien ministre, chantre du "made in France", serait en effet ravi d’apprendre que Paris et l’Ile-de-France s’imposent comme la place forte du hip-hop mondial.

Publicité

Selon le site spécialisé DJBooth, c’est bien Paname et sa banlieue qui ont vendu le plus d’albums de rap en 2019. La ville lumière surpasse en effet toutes les villes américaines, y compris Atlanta qui affiche pourtant, avec Young Thug, Future ou encore Gunna, de beaux arguments.

Cocorico ! Ce succès est évidemment porté par les cadors que sont Ninho, Nekfeu, PNL ou encore Koba LaD, qui ont explosé les scores cette année avec leurs projets respectifs. Mais ces poids lourds n’expliquent pas à eux seuls les 2,6 millions de ventes cumulées. Ce chiffre hallucinant est aussi le fait de rappeurs moins confirmés et de l’intérêt énorme et grandissant du public français, qui ne cesse de propulser au sommet l’ensemble du marché national.

Publicité

Et si Paris est à l’honneur avec ce titre honorifique, c’est bien à sa banlieue qu’elle le doit. Mention spéciale pour l’Essonne, le "9-1", qui représente au moins la moitié des ventes.

Par raphaelmuckensturm, publié le 10/01/2020

Pour vous :