AccueilMusique

Par crainte du virus Zika, Rihanna annule sa venue au Lollapalooza colombien… et condamne le festival

Publié le

par Théo Chapuis

Rihanna fait ce qu’il lui plaît (© Twitter/Rihanna)

Selon la presse colombienne, Rihanna aurait annulé sa venue au premier Lollapalooza de Colombie, contraignant le festival à annuler son édition.

Rihanna fait ce qu'il lui plaît. (© Twitter/Rihanna)

Vous connaissez Rihanna : elle est toujours prête à travailler, travailler, travailler. Mais pas quand elle s'inquiète pour sa santé. Alors que le festival Lollapalooza devait se tenir en Colombie pour la toute première fois de l'histoire du pays, les promoteurs de l'événement ont annoncé son annulation. Un communiqué affiché sur le site web du festival précise que, en raison de la défection de l'artiste la plus importante de l'événement, les organisateurs ont dû se résoudre à annuler la fête qui devait se tenir à Bogota, les 17 et 18 septembre.

Et cette tête d'affiche n'était autre que Rihanna. Bien que son nom n'a pas été révélé par l'organisation, de nombreux journaux colombiens assurent que c'est l'interprète de "Diamonds" qui devait être la tête d'affiche du festival, dont l'identité avait jusqu'ici été gardée secrète. D'autres artistes d'envergure internationale, tels Lana Del Rey, Disclosure, Wiz Khalifa, Anderson .Paak ou encore le Français Breakbot, étaient annoncés pour ce premier Lollapalooza colombien.

Selon le site local RDNradio.com, la chanteuse aurait jeté l'éponge par crainte du virus Zika. Les organisateurs, dans l'impossibilité de trouver un(e) remplaçant(e) à cette tête d'affiche de luxe, auraient ensuite annulé l'intégralité de l'événement. D'après des sources diverses du milieu de l'industrie musicale, booker Rihanna coûte entre 500 000 et 750 000 dollars (entre 450 000 et 675 000 euros).

Les JO maintenus au Brésil

Alors que très peu de cas ont été déclarés de notre côté du globe, le virus Zika est à la source d'une véritable psychose sanitaire en Amérique du Sud, comme en Amérique latine. Originaire du Brésil, ce virus transmis par un moustique toucherait 1,5 million d'individus dans ce pays. Au point que de nombreuses voix se sont élevées pour s'inquiéter de la tenue des Jeux olympiques à Rio à l'été 2016. L'organisation mondiale de la santé (OMS) a tenu à dissiper les doutes la semaine dernière, en indiquant qu'il n'y a "pas de justification de santé publique" pour repousser ou annuler les JO.

En Colombie, on compterait environ 65 000 cas de Zika déclarés sur une population de près de 50 millions d'individus. Pas de chance pour le pays, qui aurait dû proposer à ses fans de musique une version locale du festival Lollapalooza, né à Chicago et décliné dans d'autres pays, dont l'Argentine, le Chili, l'Allemagne et... le Brésil. "Nous espérons pouvoir revenir afin de réaliser la première édition du Lollapalooza dans ce pays", a déclaré l'organisation sur son site Web.

À voir aussi sur konbini :