Oscars : les 10 shows musicaux les plus marquants de l’histoire de la cérémonie

Michael Jackson, Pharrell Williams, Madonna, la Petite Sirène... quand "musique" rime avec "cinéma".

(© ABC)

Quarante-huit heures avant les Oscars – et vu les multiples rebondissements concernant notamment les chansons jouées (ou pas) pendant la cérémonie –, on a eu envie de revenir sur les shows les plus épiques de ce grand événement annuel.

Publicité

Bien que pour cette 91e cérémonie Kendrick Lamar et SZA ne chanteront pas "All the Stars" de la BO de Black Panther (puisqu’ils seront tout simplement absents), on retrouvera quand même sur scène les mélodies de "When a Cowboy Trades His Spurs for Wings" de La Ballade de Buster Scruggs, "The Place Where Lost Things Go" du Retour de Mary Poppins, "I’ll Fight" de RBG et "Shallow" de A Star is Born avec le tandem formé par Bradley Cooper et Lady Gaga. Sans oublier la présence de Queen, en raison des multiples nominations de Bohemian Rhapsody.

Depuis 1935, la cérémonie des Oscars a accueilli des chanteurs prestigieux. Voici notre petite sélection des performances les plus éblouissantes.

Madonna – "Sooner or Later"

Publicité

Écrit par Stephen Sondheim, ce titre a remporté l’oscar de la meilleure chanson originale en 1991. Madonna a interprété "Sooner or Later" pour Dick Tracy, dans lequel elle joue une chanteuse de cabaret, aux côtés d’Al Pacino. Lors de la cérémonie, la chanteuse a opté pour une moue boudeuse et une robe à paillettes pour repimper la soirée – et ainsi prouver qu’elle est la queen à tout le gratin de Hollywood. Hypnotique.

La Petite Sirène – "Under the Sea"

Des sirènes volantes et des pirates brandissant des épées, le tout dans une ambiance festive et colorée. Telle était le décor de l’interprétation de "Under the Sea" par Samuel E. Wright, qui incarne le crabe Sébastien en VO. La chanson a gagné la statuette dorée de la meilleure chanson originale en 1989 (ainsi qu’un Golden Globe). À travers ces paroles, Sébastien tente de faire comprendre à Ariel que l’océan est l’équivalent du paradis, contrairement au monde des humains. Le message est clair et net.

Publicité

Michael Jackson – "Ben"

En 1972, à seulement 13 ans, le futur roi de la pop est l’un des membres des Jackson Five. Il monte alors sur scène pour chanter avec brio "Ben", la chanson du film éponyme. En solo, il fait sensation et se fait aussi bien remarquer aux Oscars qu’aux Golden Globes, où il décrochera une récompense. Ça fait un petit pincement au cœur de le revoir à un tel tournant de sa carrière.

Justin Timberlake – "Can’t Stop The Feeling"

Publicité

On ne pouvait pas faire plus belle entrée en matière. Justin Timberlake a ouvert la cérémonie des Oscars 2017 en motivant toute la foule et en s’autorisant quelques libertés dans la chanson. Incroyable danseur, l’artiste frappe fort et diffuse ses bonnes ondes avec générosité. La soirée peut commencer.

Coco – "Remember Me"

Tantôt triste, tantôt joyeuse, "Remember Me" est la chanson phare de Coco, un tourbillon d’émotions. Sur scène, c’est d’abord avec la pudeur de Gael García Bernal qu’elle inonde la salle, avant que Natalia Lafourcade et Miguel ne poussent la chansonnette et nous transportent au Mexique. L’équipe du film remportera d’ailleurs l’oscar de la meilleure chanson originale, ainsi que celui du meilleur film d’animation.

Pharrell Williams – "Happy"

Sa chanson "Happy", composée pour Moi, moche et méchant 2, nous est entrée dans la tête et en est difficilement sortie. Il faut reconnaître que la réécouter à l’occasion de la cérémonie n’est pas désagréable. Pharrell Williams, avec ses good vibes, a même réussi à faire danser quelques actrices au passage.

Adèle – "Skyfall"

"Skyfall" d’Adèle nous fera désormais toujours immédiatement penser au générique du James Bond du même nom. Ici, la performance en apparence minimaliste de la chanteuse est un moment puissant. Tout simplement.

Aladdin – "A Whole New World"

En 1993, la scène des Oscars faisait office d’aéroport pour le tapis volant de Lea Salonga et Brad Kane, aka Jasmine et Aladdin, qui incarnent en cœur "A Whole New World". Décor désertique, lumière tamisée : l’Académie avait mis les moyens pour nous faire vivre le rêve bleu. L’an prochain, avec le remake en live action de Disney qui sortira, la logistique devrait être encore plus folle.

Hugh Jackman – Intro

En 2009, Hugh Jackman anime la 81e cérémonie des Oscars. Il débute par un speech, puis s’emporte en chanson et ramène sa complice Anne Hathaway. Entre hommages et twist complètement cheap, l’acteur prouve qu’il n’a pas peur de se mettre en scène. Mention particulière au "I’m Wolveriiiiiiiiiiiiiine" mémorable.

Bruce Springsteen – "Streets of Philadelphia"

La performance de Bruce Springsteen pour Philadelphia aura permis au film de remporter l’Oscar de la Meilleure chanson originale. Si le show n’est pas transcendant, il est marquant parce qu’il aborde un thème compliqué, celui du sida. À l’époque, en 1994, c’était l’une des premières fois que l’on mettait en avant un sujet aussi délicat.

 

Par Lucille Bion, publié le 22/02/2019