Odezenne est de retour avec le clip délirant de "Bébé"

Le titre est issu de l’album Au Baccara, qui sortira le 12 octobre.

Habitués à proposer des clips qui sortent du lot, Mattia, Alix et Jacques du groupe Odezenne viennent de balancer le clip animé et très coloré de leur dernier morceau, "Bébé". Extrait de leur prochain projet (Au Baccara, qui sortira le 12 octobre), "Bébé" se veut "inspiré de faits réels" et raconte la cuite monumentale d’une jeune femme lors du vernissage de son exposition, où elle s’est retrouvée comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Publicité

Une cuite au cubi de vin rouge mise en images par ce clip rythmé par des paroles censées et une mélodie tourbillonnante, qui illustre à merveille le délire de la jeune femme qui organise le vernissage. Notons que le clip est réalisé par une jeune réalisatrice anglaise diplômée du Royal College of Art de Londres, et dont les deux premiers films ont déjà obtenu de nombreuses distinctions dans des festivals internationaux. En outre, le morceau contraste relativement avec "Lost" et "Nucléaire", sortis en avril et en mai derniers, qui sont beaucoup plus calmes que "Bébé".

Ces trois morceaux figureront d’ailleurs sur l’album Au Baccara. À l’occasion de la sortie de ce clip, nous avons posé quelques questions à Alix sur le clip et le nouvel album.

Konbini | Est-ce que, à vos yeux, le clip de cette track avait absolument besoin d’être en animation ?

Publicité

Alix | Pas du tout, non, mais ça tombait parfaitement. On avait cette idée autobiographique, et en animation, forcément, tu peux bien mieux raconter ce genre d’histoire et de feeling.

Quel est le message de ce clip ?

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! Non, je rigole.

Publicité

C’est pas la première fois que vous sortez un clip animé. Comment tu expliques cet attachement particulier au dessin ?

Ce n’est pas tellement l’idée de faire un clip animé qui nous motive à la base, c’est plus les gens avec qui on collabore et l’idée qui ressort de nos rencontres. Vladimir Mavounia-Kouka ("Dedans" et "Bouche à lèvres") est un gars hyper talentueux. C’est un plaisir d’avoir la chance de travailler avec lui et ceux qui l’entourent. D’ailleurs, on prépare un truc avec lui.

Tu pourrais nous raconter la rencontre avec Laura Jayne, cette jeune étudiante britannique qui a réalisé le clip "Bébé" ?

Publicité

J’ai découvert son film Nailbiter sur Vimeo avec le label Staff Picks. Je lui ai envoyé un message direct et elle m’a répondu, tout simplement. Nous, on était à Londres pour mixer notre album à Konk Studios. On s’est vus autour d’une pinte et ça a rapidement matché. Elle était cool, on adorait sa façon de raconter les histoires et son style de dessin. Je lui a parlé de notre idée et voilà !

Ça fait trois ans que vous avez sorti votre dernier projet. Le 12 octobre prochain vous revenez avec un nouvel album, intitulé "Au Baccara". Ça ressemble à quoi Odezenne version 2018 ?

Je ne sais pas trop à quoi ça ressemble, c’est pas à moi de le dire. Mais on a composé ce disque à la maison, avec tous nos potes qui passaient au studio tout le temps en pleine nuit : c’était ouvert, c’était la fête. Ça changeait de Dolziger, qu’on avait enregistré à Berlin.

On est très contents de cet album : c’est notre meilleur disque, on a trop hâte de le jouer. Mattia a été loin au niveau de la prod. On a tout mixé sur bandes, à l’ancienne. On s’est fait plaisir. Ça a été une année de dingue pour nous. On s’est si souvent sentis chanceux, comme si on avait gagné un nouveau tour de manège.

Par Henri Margueritte, publié le 27/09/2018

Pour vous :