©Capture d’écran YouTube – Odezenne – Jacques a dit

"Jacques a dit" de mater le nouveau clip cosmique d’Odezenne

Le collectif girondin continue d’illustrer, de la plus belle des manières, son album Au Baccara, paru le 12 octobre dernier.

Après une année 2018 des plus fastes, Odezenne ne compte pas lever le pied. Le groupe bordelais, actuellement en tournée dans toute la France, vient de dévoiler, ce mardi 15 janvier, son tout dernier clip, "Jacques a dit", sur YouTube. Un morceau tiré du très bon dernier album du collectif français, Au Baccara, disponible partout depuis octobre dernier.

Publicité

Dans ce clip, on plonge littéralement à vingt mille lieues sous la fête, pour observer par le biais d’un prisme inédit une virée nocturne qui permettra de "rattraper les non-dits et les mensongeries". Si la fête semble suspendue dans le temps et perdue dans l’espace, on peut observer les membres d’Odezenne à travers une fenêtre flottante. Un nouveau support visuel du plus bel effet, que l’on doit à Alix Caillet, Adrien Benoliel et Romain Winkler.

Odezenne nous a habitués, ces derniers mois, à de nombreux clips, tous aussi conceptuels et soignés les uns que les autres. Une habileté artistique et esthétique qui ne cesse d’imprégner les productions de la troupe bordelaise, comme ce fut le cas par exemple pour "Pastel", "Bébé" ou encore "Nucléaire".

Jacques Cormary, membre du groupe, s’est prêté au célèbre jeu du Jacques a dit pour nous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle sortie.

Publicité

Sur le son, Jacques a dit comptine

"C’est une comptine pour adulte, une histoire que tu racontes au creux de l’oreille de celui qui va mal pour le rassurer, lui dire de ne pas se focaliser sur lui. Nous faisons partie d’un ensemble infini et tu n’es qu’une paillette là-dedans. Alors vis ta vie avant de l’analyser, tu auras tout le temps de la comprendre sur ton lit de mort."

Sur le clip, Jacques a dit danse

Publicité

"J’ai une affinité spéciale avec la danse. C’est une pratique que j’aime beaucoup, j’ai toujours voulu avoir un clip consacré à ça, c’est une promesse que j’avais faite à Priska, la sœur d’Alix, qui est dans le clip d’ailleurs avec Hocine, son mari… trop chaud ! Et puis, cerise sur le gâteau, il est réalisé par une master team. Alix, Adrien et Romain font des dégâts quand ils bossent ensemble, avec un point de vue nouveau pour la danse, vue de dessous. Les images et le montage sont dingues et inédits, les danseurs sont incroyables. Je suis très fier de ce clip."

Sur l’album, Jacques a dit poésie

"C’est l’album qu’on a fait malgré nous, sans vouloir faire de la poésie et qui, en définitive, est le plus poétique selon moi."

Publicité

Sur la vie, Jacques a dit fonce

"Toujours la même, on fonce pour Odezenne !"

Sur 2019, Jacques a dit pas de bluff

"Pas d’bluff !"

Sur la gastronomie, Jacques a dit meilleurs gyozas !

"Je m’amuse à faire le plus de choses à la main de A à Z. En ce moment, mon trip, ce sont les gyozas. Je fais la pâte et la farce à la main, et sans exagérer pour le moment (c’est pas faute d’avoir essayé énormément de spots partout en France), les miens sont les meilleurs. Et pourtant, je ne suis pas ce genre de mec qui se la raconte, surtout en cuisine !"

Doublebus

Mais ce n’est pas tout, Odezenne a également planché sur un documentaire intitulé Doublebus. Celui-ci est divisé en deux volets, d’ores et déjà en ligne sur YouTube (voir ci-dessous). Le pitch est simple : leur album Au Baccara vient de sortir, et le groupe décide spontanément d’organiser un concert surprise dans le salon de leur résidence à Contis, sur la côte Atlantique. Deux bus sont affrétés depuis Bordeaux pour transporter les fans, puisque parmi des milliers de participants, seuls 108 heureux élus auront la chance de prendre part aux festivités. Une jolie plongée dans l’univers d’un collectif décidément bien singulier sur la scène française.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 15/01/2019