AccueilMusique

Notice : voici comment vous devez écouter L’Étrange Histoire de Mr. Anderson, de Laylow

Publié le

par Samuel Delwasse

Laylow vous donne quelques conseils pour apprécier au mieux l’écoute de son deuxième album, qui sort à minuit.

"Toi qui es tellement seul, qui cherchais quelqu’un depuis si longtemps, quelqu’un qui pourrait t’écouter, te comprendre ; toi qui es sous l’eau depuis si longtemps. Ton esprit va enfin s’éveiller avec le logiciel de stimulation émotionnelle Trinity". C’est avec ces mots que Laylow annonçait il y a un an et demi la sortie de son premier album. Avec son esthétique d’album concept, Trinity a représenté un réel tournant dans la carrière de Laylow. Ce dernier est aujourd’hui l’une des têtes d’affiche du rap français, autour de qui les attentes grossissent.

Et ça tombe bien ! Car ce soir à minuit sort son deuxième album, L’Étrange Histoire de Mr. Anderson. Un temps annoncé en train de préparer Digitalova 2, après l’EP sorti en 2017, c’est finalement avec un nouvel album concept que Laylow revient sur le devant de la scène. N’en déplaise à ceux qui écoutent les albums en mode aléatoire ou qui n’apprécient pas particulièrement le storytelling sur tout un projet, on plonge complètement dans celui-ci. Et pour les amoureux des interludes, albums concepts et autres visions fantaisistes qui donnent ce genre de plus-value à un album, L’Étrange Histoire de Mr. Anderson est du pain béni.

Le film d’une vingtaine de minutes qui a accompagné l’annonce de l’album permet à tous les auditeurs de se préparer à rentrer dans une histoire un peu spéciale. Cette histoire, c’est celle de Laylow. Ou plutôt celle de Mr. Anderson, son alter ego. Le rappeur toulousain en parlait pour Vogue il y a quelques jours : "Je m’étais donné ce deuxième blaze, il y a longtemps, quand je faisais d’autres choses créatives, par exemple des instrus, ou des vidéos. Au début, c’était comme pour me cacher je crois. Puis j’ai voulu rendre honneur à cette face cachée dans le nouvel album, donc j’ai donné une voix à Mr. Anderson, et puis ça y est, c’était parti. Je pense que L’Étrange Histoire de Mr. Anderson est un album très personnel, donc disons qu’Anderson a joué le rôle d’un miroir pour moi… J’espère que d’autres gens pourront y voir leur propre reflet."

Sur Instagram, Laylow a donné ses directives quant à la manière dont il aimerait que les gens écoutent cet album pour comprendre au mieux l’histoire et les émotions qu’il a voulu transmettre. Et c’est sans équivoque : ce n’est pas un album estival, mais un projet personnel sur lequel il faut se concentrer. Pas de lecture aléatoire, donc. Avec un beau message pour ses auditeurs : "J’ai voulu parler à ceux qui ont des rêves, qui des fois se sentent bloqués dans le tunnel, et qui peinent à voir la lumière au fond. Ton chemin, c’est ton histoire. Alors écris-la coûte que coûte… Même si elle est étrange".

Vous savez ce qu’il vous reste à faire. À 23h38, vous regardez le documentaire une nouvelle fois si vous voulez que l’immersion soit la plus totale. Puis vous arrêtez tout ce que vous étiez censés faire. Certainement pas de première écoute en soirée, à la va-vite, ni d’écoute partielle avant d’aller vous coucher. Non, non. À minuit, vous enfilez une paire de chaussures, vous prenez votre plus beau parapluie et vous sortez sous la pluie, pour vous aventurer dans l’obscurité et le tumulte d’une nuit de juillet qui se prête idéalement à la découverte de L’étrange histoire de Mr. Anderson.

À voir aussi sur konbini :