Les 10 noms d'artistes les plus populaires sur Bandcamp se prennent vachement au sérieux

Bandcamp a révélé sur Twitter les 10 noms d'artistes les plus récurrents enregistrés sur sa plateforme. Entre "Paradox", "Ghost" et "Indigo", franchement, après quoi vous courez les mecs ?

En 10 noms, Bandcamp confirme non seulement son statut de nid streaming favori des groupes à guitare... mais également une tendance éternelle au choix d'un nom de groupe qui se prend quand même beaucoup trop au sérieux. La plateforme a révélé le 9 juin sur son Twitter les 10 noms les plus populaires utilisés par les artistes qui ont fait confiance à son service. Et au passage, la liste réaffirme – si c'était nécessaire – l'écrasante domination de la langue anglaise.

Applaudissons "Atlas", patronyme si populaire qu'il est utilisé par 59 artistes répertoriés sur le site. La chaîne de montagne du Maghreb semble inspirer du monde (notamment ce groupe, très sympa), presque autant que "Apollo", célèbre programme spatial américain (ou bien le nom du dieu grec Apollon dans la langue de Neil Armstrong).

Publicité

Derrière, on retrouve "Bloom" (soit "éclosion" en français), "Nomad", le légèrement suffisant "Paradox", puis les obscurs "Moon", "Haze", "Zero" et "Ghost", avant de terminer ce top 10 par "Indigo". À vue de nez, la population de Bandcamp oscille donc entre le gothique déprimé, le hipster en panne d'inspiration et le prog-rocker fatigué. Heureusement qu'il reste deux ou trois groupes avec de vrais noms virils ici-bas, tout de même.

Publicité

Temple du streaming rock

Lancé en 2007, Bandcamp est vite devenu une alternative sérieuse au poussiéreux Myspace : streaming gratuit, plateforme d'achat digital et physique et personnalisation basique de la page... Honnêtement, que voulez-vous de plus ? Si son concurrent SoundCloud est marqué par davantage d'artistes pop, hip-hop et surtout electro, le rock dans tous ses états règne sans partage sur le royaume Bandcamp.

D'ailleurs, le site s'est construit peu à peu grâce à la confiance que certains artistes lui ont accordé, notamment la burlesque Amanda Palmer, ex-chanteuse des Dresden Dolls. En 2014, Bandcamp mettait les petits plats dans les grands pour accueillir les excellents labels Fat Wreck Chords, Epitaph et Sub Pop, responsables, entre autres, de NoFX, Converge, Nirvana, etc.

Publicité

Selon le site, 110 millions de dollars (près de 100 millions d'euros) auraient déjà transité entre les fans et les artistes depuis huit ans, dont 3,3 millions de dollars (3 millions d'euros) le mois dernier.

Par Théo Chapuis, publié le 10/06/2015

Copié

Pour vous :