AccueilMusique

Ninho, JuL, PNL, Nekfeu : voici les albums qui se sont le plus vendus en 2020

Publié le

par Hong-Kyung Kang

Et pas moins de 19 albums dans le top 20 sont des productions francophones.

L’année 2020 est enfin derrière nous, et s’il y a des bonnes choses à en retenir, ce sont les sorties musicales. Malgré le contexte peu évident, les artistes n’ont pas chômé et nous ont offert des albums qui tournent depuis continuellement dans nos playlists. Le SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique) a dévoilé son classement annuel des albums les plus vendus, et on constate que le rap et les productions françaises sont mis à l’honneur.

En effet, pas moins de 19 albums sur les 20 premiers sont des œuvres francophones. Vitaa et Slimane arrivent fièrement en tête du classement avec leur album commun VersuS, talonnés par Ninho (qui détient le record du plus grand nombre de singles certifiés dans la musique française) avec M.I.L.S 3, puis Maes avec le gros succès qu’a été Les Derniers Salopards.

Le rap domine très largement le classement, avec Nekfeu et son dernier album Les Étoiles vagabondes, qui est pourtant sorti en juin 2019, en 10e place, suivi en 11e position par La Machine de JuL, ou encore PNL avec Deux frères, sorti en avril 2019, qui assure une 19e place.

Les autres genres comme la pop et le rock ne sont pas complètement en reste, comme le prouvent la présence de Julien Doré à la 12e place avec Aimée ou encore AC/DC, qui fait office d’exception anglophone dans ce classement avec son dernier album Power Up, à la 9e place.

La musique a-t-elle battu la pandémie ?

Les musiciens, et en particulier les artistes français, ont donc réussi à tirer leur épingle du jeu, malgré la crise actuelle. En effet, VersuS de Vitaa et Slimane s’est vendu près de 416 940 fois, et M.I.L.S 3 de Ninho plus de 296 000 fois.

Des scores qui n’étaient pourtant pas prédictibles de prime abord : lorsque la pandémie a pris de l’ampleur, en mars dernier, les ventes d’album ont enregistré une baisse historique : une chute de 50 millions d’euros en mars et mai 2020, par rapport à la même période l’année précédente.

Une des explications plausibles à ce succès est la réédition. Comme le relaie BFM TV, le score atteint par Vitaa et Slimane a été possible en partie grâce à la réédition de l’album qui a relancé les ventes.

Autre hypothèse : si le CD perd de plus en plus d’adeptes, le vinyle, lui, amorce un retour en force depuis quelque temps. En effet, Les Échos relaient que 42 % des acheteurs de vinyles ont moins de 30 ans. Selon BFM TV, les ventes de vinyles représentent 20 % des ventes physiques. Beaucoup de projets musicaux sont aujourd’hui édités en vinyle, ce qui peut expliquer ce regain d’intérêt pour le support physique.

Enfin, force est de constater que parmi les albums qui se sont le plus vendus en 2020, nombreux sont ceux sortis avant l’année dernière, comme Brol d’Angèle, Les Étoiles vagabondes de Nekfeu, Destin de Ninho ou encore Deux frères de PNL. Tous ces projets ont connu un beau succès, on pourrait donc imaginer que le public est plus enclin à se procurer la version physique d’un album qu’il a déjà apprécié et dont il est sûr de la valeur.

À voir aussi sur konbini :