Voici le classement ultime des meilleurs featurings de Ninho

Ninho est sûrement le rappeur le plus incroyable en collaboration. Retour sur ses 21 featurings les plus emblématiques.

En quelques années, Ninho est devenu le maître du featuring du rap français avec un potentiel tube à chaque fois. Il établit des formules différentes, très chantées ou rap brut et toujours, il trouve le meilleur aspect pour faire briller la collaboration. À l’occasion de la sortie de sa nouvelle mixtape M.I.L.S. 3, revenons sur ce talent unique qui méritait un tour d’horizon global de ses meilleurs featurings.

21. "Bucci Night" avec Yaro (2018)

Parce que : l’amitié, ça se voit dans les bons comme dans les mauvais moments. Et ça se sent dans la musique, c’est lumineux et sans prise de tête. On vit vraiment le rêve américain.

Publicité

20. "6.3" avec Naps (2020)

Parce que : Ninho s’adapte parfaitement au style marseillais, que ce soit avec Alonzo, Soprano, Jul ou ici Naps. Dansant, mais aussi street – une équation difficile, qui semble très simple pour eux.

Publicité

19. "Ma 6T a craqué" avec Kpoint (2018)

Parce que : une grosse partie de l’été 2018 est évoquée dans ce morceau, à la fois festif et triste. Le sens de l’adaptation de Ninho à son maximum.

18. "Distant" avec Maes (2019)

Parce que : ce type de ballade d’Amérique du Sud est devenu une marque de fabrique du rap français et Ninho le fait toujours bien. Maes ajoute une autre mélodie à cette formule maintenant rodée, une mise à jour bien sentie.

Publicité

17. "Méchant" avec Niska (2019)

Parce que : l’autre facette d’un featuring entre Niska et Ninho, efficace, patate sur une flûte de pan.

Publicité

16. "Crésus" avec Leto (2016)

Parce que : featuring avec Leto, toujours le top. Leur symbiose est parfaite et bien puissante sur celui-ci avec un schéma de rimes millimétré à l’extrême.

15. "Laisse pas traîner ton fils" avec Sofiane (2017)

Parce que : grosse confrontation de styles, guerrière et énergique. Une époque maintenant un peu révolue mais dont Ninho était déjà le maître. À ranger aussi avec ses featurings pour Sadek ou Lacrim.

14. "BLH" avec Gradur (2019)

Parce que : l’humeur et l’humour de ce duo sont communicatifs même quand il est sale dans ses paroles. Ninho arrive toujours à sortir le meilleur de ses collègues et Gradur est fait du même bois. Donc ça chauffe.

13. "Tes parents" avec Leto (2019)

Parce que : featuring avec Leto, toujours un succès. Et déguisés en petits vieux dans le clip, le petit détail qui fait la différence.

12. "Elle est bonne sa mère" avec Vegedream (2019)

Parce que : les choristes, les mélanges des genres et la simplicité. Ninho sait orienter son vocabulaire et sa rythmique pour rentrer dans l’univers de Vegedream, le seul qui peut se permettre ce genre de refrain (avec peut-être Naza, qu’il a fait aussi). Clivant mais aussi symbole d’une époque.

11. "Promo" avec Damso (2020)

Parce que : belle réussite dans l’inattendu, une ligne mélodique à mi-chemin entre leurs styles très différents et une production un peu décalée.

10. "Quotidien" avec Koba LaD (2019)

Parce que : le 91 musical et mélancolique, Koba LaD qui évolue avec Ninho sur guitare nostalgique et petites notes de piano.

9. "Papers" avec Zola (2019)

Parce que : la production et le refrain sont imparables et Ninho semble presque vieux sage face à Zola alors qu’il n’y a pas tant d’écart. L’enchaînement se fait tellement bien. Encore un tube.

8. "Prêt à partir" avec SCH (2019)

Parce que : très immersif et cinématographique, Ninho s’adapte au style foisonnant de SCH, l’histoire et le luxe.

7. "Entre les murs" avec DA Uzi (2018)

Parce que : vraie histoire entre les deux couplets, grosse interprétation des deux rappeurs, on se sent véritablement entre les murs. Comme une suite moderne de "La Lettre" de Lunatic.

6. "Kim Jong-il" avec Niro (2019)

Parce que : la meilleure rencontre possible, comme une filiation totale entre Niro le père et Ninho le fils. Dur, technique et intransigeant.

5. "Avon Barksdale" avec Leto (2018)

Parce que : la puissance de ce duo est toujours incroyable. Celui-ci est le plus technique avec un véritable passe-passe en montée totale. Et puis The Wire.

4. "De l’autre côté" avec Nekfeu (2017)

Parce que : le featuring le plus improbable mais qui marche parfaitement, à la fois technique et musical. Le meilleur des deux mondes.

3. "Air Max" avec Rim’K (2018)

Parce que : le featuring qui a tout lancé, une rencontre de générations incroyable devenue hymne de l’été 2018. Ligne mélodique imparable, superbe liant entre les kiffeurs de rap français à l’ancienne et tout frais.

2. "Tel me" avec Jul (2019)

Parce que : la meilleure jointure entre deux univers complets de la musique française. Toutes les collaborations de Ninho et Jul sont réussies mais celle-ci a quelque chose en plus.

1. "Maman ne le sait pas" avec Niska (2019)

Parce que : tu l’écoutes une fois et tu as le refrain pendant des heures en tête. Mélodie douce et incroyable pour deux snipers du 91.

Bonus : Ninho x Leto, toujours la meilleure paire d’as du rap français.

Par Aurélien Chapuis, publié le 16/03/2020