Aux MTV Video Music Awards, l'électro est à la peine

La cérémonie des MTV Video Music Awards récompense chaque année les clips musicaux, dans différentes catégories. Et en trente-deux ans, l'électronique est souvent passée au second plan.

calvinharrisrihanna

"This Is What You Came For" de Calvin Harris et Rihanna a reçu le titre de meilleur clip vidéo électronique aux MTV VMAs 2016.

Depuis 1984, les MTV Video Music Awards récompensent les meilleurs clips de l'année. Ce dimanche 28 août, c'est au Madison Square Garden, à New York, que le cru a été annoncé. Parmi les gagnants, on trouve Beyoncé, qui a raflé huit titres, Drake ou encore Rihanna. Les artistes hip-hop ont clairement dominé la cérémonie, noyant presque les Twenty-One Pilots (récompensés du titre de la meilleure vidéo rock pour "Heathens"), Coldplay (prix des meilleurs effets visuels pour "Up&Up") et même feu David Bowie, qui a reçu à titre posthume le VMA de la meilleure direction artistique pour "Blackstar".

Publicité

Pour ce qui est de la musique électronique, Calvin Harris est le seul artiste du genre à avoir été primé — à deux reprises néanmoins, ce qui fait de lui l'artiste le plus récompensé de la cérémonie derrière Beyoncé. Il a reçu le prix du meilleur clip vidéo masculin pour "This Is What You Came For", son titre EDM — réalisé avec la chanteuse pop Rihanna, et celui du meilleur clip vidéo électronique pour le morceau "How Deep Is Your Love", en feature avec Disciples.

L'électro, une catégorie dont on s'est régulièrement passé

Toutes éditions des MTV VMAs confondues, soit 32 cérémonies, le seul artiste électronique à remporter le titre le plus convoité de "meilleur clip de l'année" est Calvin Harris en 2012, avec son morceau "We Found Love", en featuring, là encore, avec Rihanna. Les tout premiers artistes électroniques déclarés vainqueurs ont été les Prodigy en 1998, avec le clip de "Smack My Bitch Up"... mais dans la catégorie "meilleure vidéo dance".

Publicité

En réalité, dans le monde des MTV VMAs, la catégorie de "meilleure vidéo électronique" n'a pas toujours existé. Avant, elle s'appelait "meilleure vidéo de dance" (de 1989 à 2006), puis "meilleure danse dans une vidéo" jusqu'en 2008, puis "meilleure vidéo de dance musique" jusqu'en 2010, et "MTV Clubland Award" en 2014. Les catégories changeant régulièrement, celle-ci n'était, certaines années, même pas représentée, comme en 2013 ou en 2014. Les clips électro concouraient dans des catégories qui ne leur étaient pas réservées, contrairement à la pop, au rock ou au hip-hop.

C'est en 2012 que pour la première fois, une catégorie s'appelle "meilleure vidéo électro". Calvin Harris l'inaugure en raflant la mise avec "Feel So Close", face à Duck Sauce, Avicii, Skrillex et Martin Solveig. Puis, pendant quatre ans, la catégorie dédiée au genre passe à la trappe. Quelques apparitions timides du genre ont lieu, comme en 2015, quand trois artistes électro ont remporté des awards : Flying Lotus, Skrillex et Diplo, pour leurs features avec Kendrick Lamar et Justin Bieber.

Les MTV VMAs, une certaine représentation de l'électro

Toujours des featurings... Cette année, tous les morceaux concourant pour le "meilleur clip électronique" sont 99 Souls avec "The Girl Is Mine" (ft. Destiny's Child et Brandy). Afrojack présentait son clip de "Summerthing!", feat. Mike Taylor. Mike Posner concourait avec le clip du morceau remixé par Seeb "I Took a Pill in Ibiza". Enfin, The Chainsmokers étaient en compétition pour "Don't Let Me Down", morceau en collab' avec la chanteuse Daya. Hors de cette catégorie, FKA Twigs concourait pour le titre de meilleur chorégraphie avec son morceau "M3LL155X".

Publicité

Ça va de soi, les MTV VMAs ne peuvent pas être représentatifs de tous les courants musicaux actuels. Pourtant, l'électro ne se vit pas toujours forcément plus qu'elle ne se regarde : on pense par exemple au clip “Cirklon 3" d'Aphex Twin, dont le clip a été tourné par un gamin de 12 ans.

Cette cérémonie représente donc, quand elle le veut bien, seulement une petite partie de ce qui se fait actuellement en musique électronique. Donnant ainsi une représentation partielle du genre, privilégiant très souvent l'EDM, et de préférence — comme beaucoup de récompenses l'indiquent — les morceaux réalisés en featuring. Et quand il y a des gros noms du R'n'B, c'est le combo gagnant. Mais pas forcément pour la créativité visuelle.

Par Camille Deutschmann, publié le 30/08/2016

Copié

Pour vous :