AccueilMusique

Mort il y a 50 ans, Jim Morrison a laissé son nom au plus grand lézard du monde

Publié le

par Aurélien Chapuis

Alors que le chanteur de The Doors disparaissait il y a 50 ans jour pour jour, retour sur le meilleur hommage au Roi Lézard.

En 2013, des paléontologues ont découvert un lézard géant qui a vécu sur Terre il y a 40 millions d’années. Et ils ont décidé de lui donner un nom en hommage à Jim Morrison, disparu un 3 juillet 1971, il y a 50 ans jour pour jour. Dans la revue britannique de la Royal Society, l'équipe le décrit comme l’un des plus gros lézards connus à avoir jamais existé. Un fossile impressionnant avait alors été découvert en Birmanie, qui a permis de trouver ses mensurations. Ce lézard herbivore mesurait donc 1,80 mètre et pesait environ trente kilos. On est loin du dragon. 

L’équipe paléontologique l’a donc nommé Barbaturex morrisoni, en l’honneur du chanteur du groupe The Doors, Jim Morrison, célèbre pour sa fascination pour les reptiles, le peyotl et le chamanisme. "Je suis le Roi Lézard. Je peux tout", disait-il ainsi dans son poème "Celebration of the Lizard", qui était normalement prévu pour être sur l'album Waiting for the Sun en 1968. Et cette attente du soleil correspond très bien à ce lézard car le fossile a été daté à l’éocène moyen-supérieur, une période où la terre était tellement chaude qu’il n’y avait pas de glace aux pôles. 

"Nous pensons que le climat chaud pendant cette période a permis l’évolution de lézards de grande taille, herbivores, capables de rivaliser efficacement avec les mammifères", a déclaré Jason Head, de l’université du Nebraska à Lincoln aux États-Unis, qui a conduit l’étude. "Barbaturex" signifie "roi barbu", car l’équipe a identifié des crêtes sur la face inférieure de la mâchoire du lézard qui font penser à une petite barbe. De son côté, "Morrisoni" fait référence au chanteur des Doors, mort à 27 ans en 1971 à Paris.

"J’ai pas mal écouté les Doors pendant mes recherches, a déclaré Jason Head. Leur imagerie musicale inclut des reptiles et des sites archéologiques, et Jim Morrison était bien sûr le Roi Lézard, de sorte que ça colle bien." Peut-être que Jim n’était qu’un grand lézard après tout, et que les reptiliens sont bien parmi nous. Mais lézard ou pas, 50 ans après sa mort, la musique de Jim Morrison est toujours aussi cruciale et vivante.

À voir aussi sur konbini :