AccueilMusique

Mort de Mac Miller : trois suspects vont enfin passer en jugement

Publié le

par Aurélien Chapuis

@Facebook/Mac Miller

Trois dealers comparaissent suite à la vente au rappeur de médicaments contrefaits contenant le puissant et mortel Fentanyl.

Près de trois ans après la mort de Mac Miller d’une overdose accidentelle de drogue à l’âge de 26 ans, une date de procès a été fixée pour les trois hommes inculpés dans le cadre de son décès.

Mac Miller, de son vrai nom Malcolm James McCormick, a été retrouvé mort à son domicile de San Fernando Valley, en Californie, le 7 septembre 2018. Le rappeur est décédé d’une surdose accidentelle d’un mélange de fentanyl, de cocaïne et d’alcool, selon le rapport toxicologique publié par le bureau du coroner du comté de Los Angeles.

En 2019, trois hommes ont été inculpés en lien avec ce décès. Cameron James Pettit de Los Angeles a été arrêté le 4 septembre 2019 pour avoir prétendument vendu au rappeur des pilules d’oxycodone contrefaites alors qu’elles contenaient le terrible opioïde nommé fentanyl. Un homme originaire de l’État d’Arizona, Ryan Reavis, fut le deuxième suspect arrêté pendant l’enquête. La police n’a divulgué aucun détail concernant ses accusations au moment de l’arrestation.

Un troisième homme, Stephen Walter, a été arrêté pour avoir prétendument acheté l’oxycodone mortelle que Cameron James Pettit a vendue à Mac Miller. Avec l’annonce du procès, Ryan Reavis ferait de son côté l’objet d’accusations supplémentaires, notamment de possession de médicaments sur ordonnance, de matériel pour fabriquer de la drogue, de détournement en matière d’armes à feu et de fabrication d’arme interdite.

Les trois suspects sont en détention à Los Angeles depuis leurs arrestations respectives. Le procès doit commencer le 16 novembre 2021. Les accusés "auraient continué à vendre des stupéfiants après la mort de M. McCormick en pleine connaissance du risque de leurs produits", selon des documents du ministère de la Justice obtenus par Digital Music News.

Le procureur américain Nick Hanna a déclaré dans un communiqué obtenu par le point de vente : "Il est devenu de plus en plus courant pour nous de voir des trafiquants de drogue colporter des produits pharmaceutiques contrefaits à base de fentanyl. En conséquence, le fentanyl est désormais la première cause de décès par overdose aux États-Unis."

À voir aussi sur konbini :