Martin Shkreli affirme s'être fait plumer en tentant d'acheter l'album de Kanye West

C'est ce qui s'appelle un retour de bâton : Martin Shkreli, l'homme le plus détesté d'Internet, s'est fait plumer par... Internet. C'est du moins ce qu'il affirme, sur Twitter.

[Article mis à jour mercredi 17 février à 11 heures]

Il y a trois jours, on évoquait sur Konbini une rencontre détonante, celle de Kanye West et de Martin Shkreli. Ce dernier, connu pour être l'homme le plus détesté d'Internet pour avoir augmenté de 5 400 % le prix d’un médicament essentiel dans le traitement du sida, avait communiqué sur Twitter son intention d'acheter le dernier album de Kanye West pour 10 millions de dollars. La condition ? Que le disque ne soit pas commercialisé.

Publicité

Publicité

Si l'entrepreneur américain avait déjà réussi à acheter l'unique exemplaire de l'album du Wu-Tang  Once Upon A Time in Shaolin, pour la somme de deux millions de dollars, son aventure avec le dernier opus de Kanye West s'est mal terminée. Quand il a compris que 10 millions de dollars ne suffisaient pas à attirer le rappeur, il a décidé de monter la barre à hauteur de 15 millions de dollars. C'est du moins ce qu'il affirme, sur Twitter :

Mais sur la Toile, avec le tapage médiatique qu'a eu son offre, un petit malin l'a entendu. Et, via Bitcoin et le pseudonyme de "Daqan", il aurait réussi à se faire passer pour un représentant de Kanye West, plumant Martin Shkreli de 15 millions de dollars. Dans un premier temps, il aurait cru avoir reçu l'album en question :

Publicité

Il se serait alors vanté d'avoir empêché la diffusion des plus grosses sorties hip-hop sur les deux années qui arrivent :

Publicité

Jusqu'à ce qu'il comprenne : "WHO THE FUCK HAS MY FIFTEEN MILLION DOLLARS?".

Par Louis Lepron, publié le 15/02/2016

Pour vous :