La maison d’enfance de Nina Simone classée "trésor national" américain

La maison où a grandi l’artiste, située en Caroline du Nord, sera préservée grâce au National Trust for Historic Preservation.

Il y a encore quelques mois, la maison de Tryon (Caroline du Nord) dans laquelle Nina Simone a vu le jour en 1933 était menacée de destruction. Selon le New York Times, son toit s’effondrait et ses murs s’effritaient, laissant la petite habitation en bien piteux état. Jusqu’à ce que quatre artistes afro-américains, Adam Pendleton, Rashid Johnson, Ellen Gallagher et Julie Mehretu, décident d’œuvrer à sa préservation et ne la rachètent pour 95 000 dollars (environ 82 000 euros).

Publicité

Leur projet a récemment reçu un important soutien, puisque la maison vient d’être déclarée "national treasure" (ou "trésor national") par le National Trust for Historic Preservation. Un titre rare, dont bénéficient moins d’une centaine de demeures, qui contribuera à la mise en valeur de cet héritage exceptionnel.

Concrètement, cela signifie que l’institution américaine, avec l’aide des quatre propriétaires, de la communauté locale, du African American Cultural Heritage Action Fund et du World Monuments Fund, va "évaluer les besoins à mettre en œuvre pour sa préservation, mais aussi mener des études de marché et de faisabilité pour attribuer à la maison une fonction durable."

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, il est peu probable que la maison devienne un musée. Dans des propos rapportés par le quotidien new-yorkais, Pendleton s’est montré clair sur le sujet :

Publicité

"Je ne suis pas intéressé à l’idée de transformer la maison en musée. Je suis bien plus favorable à sa restauration, pour qu’elle reflète fidèlement la vie qu’y ont vécue les Waymon. Je pense que c’est important qu’elle ressemble à une habitation très humble."

Par Arthur Cios, publié le 20/06/2018

Copié

Pour vous :